- Publicité -
jeudi 30 juin 2022
- Publicité -
DomicileEconomieBiens de consommation courante : Des produits périmés vendus sur le marché

Biens de consommation courante : Des produits périmés vendus sur le marché

Du fromage avec des moisissures, vendu sur le marché, cette semaine.

Les consommateurs se plaignent de l’existence de produits inconsommables, vendus sur le marché. Des déchets bien emballés, selon leurs dires.

Les normes de qualité ne sont pas respectées sur le marché. Comme à l’accoutumée, la consommation est en forte hausse, en période de fin d’année. Bien que le Ministère en charge de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat ait annoncé un renforcement des contrôles des normes, les cas de mauvaises surprises signalés par les consommateurs se multiplient, depuis la semaine dernière. D’après les témoignages, les produits laitiers sont les plus fréquemment touchés par cette situation, notamment le fromage et le yaourt. « J’ai l’habitude de vérifier la date de péremption à chaque fois que j’achète des produits alimentaires. Malgré cette grande prudence, cela fait trois fois que j’ai constaté des produits immangeables, rien que durant ce mois de décembre 2020. A deux reprises, j’ai acheté des produits pourris, qui sentent très mauvais. La troisième fois, quatre portions dans une boîte de fromage que je venais d’acheter contenaient des moisissures. Mon fils avait déjà mangé une portion qui semblait normale. Cela fait peur, car nous savons que ces produits peuvent devenir du poison pour les consommateurs et que le problème de qualité n’est pas toujours visible à l’œil nu », a témoigné une mère de famille, qui nous a contacté au téléphone.

Mauvaises pratiques. Cela fait plusieurs années que le BNM (Bureau de Normes de Madagascar) mène des actions pour lutter contre les fraudes et les ventes de produits hors normes. Des mesures ont été prises, interdisant la commercialisation des produits dont les informations inscrites sur les emballages ne sont ni lisibles ni compréhensibles par les consommateurs locaux. Des campagnes ont également été menées pour lutter contre la falsification des dates de péremption inscrites sur les emballages des produits de consommation courante. Cependant, force est de constater que des produits sans date de péremption, ou indiquant des informations en écriture arabe sont encore vendus sur le marché. Pour l’opinion, ces produits restent douteux, surtout en ce qui concerne leurs composantes et leur qualité. Or, ce ne sont pas les produits qui inquiètent le plus les consommateurs. « Les consommateurs qui achètent les produits en boîte peuvent vérifier la date de péremption sur l’emballage. Mais lorsque ces produits sont vendus par portion ou par pièce, on n’a plus cette possibilité. En outre, pour les cas que j’ai constaté, les emballages indiquent encore 2021 sur la date de péremption », a ajouté notre témoin, qui a tenu à garder l’anonymat. D’après ses dires, les produits avariés constatés ont été achetés dans un supermarché de la Capitale, ce qui laisse douter s’il s’agit d’un problème de norme de production, de fraude sur la date de péremption ou de problème de conservation… Sur les réseaux sociaux, plusieurs cas sont également signalés, pointant du doigt les détaillants du quartier. Bref, les consommateurs s’attendent à ce que les autorités améliorent les contrôles, qui doivent également être plus efficaces, afin de mettre fin aux mauvaises pratiques et assurer le respect des normes, surtout en ce qui concerne les produits alimentaires.

Antsa R.

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici