- Publicité -
lundi 27 juin 2022
DomicilePolitiqueSoavinandriana Itasy : Résolution d’un conflit foncier

Soavinandriana Itasy : Résolution d’un conflit foncier

Une entente a été trouvée entre les paysans locaux et les propriétaires du terrain d’environ 100 ha dans le district de Soavinandriana, région Itasy. La propriété qui a fait l’objet de conflit pourrait alors se transformer en un vaste champ de maïs. La totalité de la superficie retrouvera dorénavant sa vocation agricole et sera exploitée par une société privée. Cette dernière utilisera ainsi les mains d’œuvres locales pour mettre en œuvre son projet. Une réunion dans ce cadre s’est tenue le 30 décembre dernier et a été initiée par le propriétaire du terrain avec la participation d’une centaine de paysans locaux qui ont ainsi affirmé leur volonté de collaborer en vue de l’exploitation des 100 ha de terrain qui leur seront affectés à titre de métayage, a-t-on indiqué. Les autorités locales ont été également représentées, en l’occurrence les collectivités ainsi que le district de Soavinandriana.

Appui. Les paysans bénéficieront, en effet, du renforcement de leurs capacités dans le cadre de l’exploitation du terrain. Un technicien agricole sera engagé par la société pour les appuyer en matière de maîtrise de nouvelles techniques de production. L’objectif étant de pouvoir améliorer le rendement annuel de l’exploitation, a-t-on signalé. A cet effet, la résolution du conflit s’est alors fixée l’objectif de contribuer activement au développement de la région. Des emplois seront créés dans le cadre de cette nouvelle exploitation et la société se consacrera à la préservation de l’environnement. Elle contribuera également aux activités sociales au bénéfice des jeunes et moins jeunes dans le district de Soavinandriana. Une affectation d’une parcelle de terrain dans le cadre du projet présidentiel serait même envisagée, a-t-on signalé.

Squatteurs. La propriété appartient à un couple d’anciens ambassadeurs et anciens ministres. La totalité de la superficie s’élève à 569 ha que le couple a acquis en 1988 d’un certain H.G, un richissime Malgache propriétaire de terrain. Mais dès le retour au pays après des années de missions diplomatiques en Italie, un conflit est né et des squatteurs ont envahi une partie de cette propriété privée. Des « nouveaux propriétaires » ont alors occupé illicitement jusqu’à 20 à 30 ha du terrain. Mais les indélicats ont été expulsés après des batailles judiciaires qui ont duré quatre ans.

Recueillis par Rija R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici