- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicileSociétéInsuffisances de lits : La population livrée à elle-même

Insuffisances de lits : La population livrée à elle-même

L’un des centres de traitement de Covid-19 de la capitale.

«On est venu ici vers 8 heures pour  emmener un malade. A notre arrivée, on nous a dit qu’il n’y a plus de place et qu’il faut qu’on aille à Andohatapenaka. Nous leur avons expliqué que nous étions déjà là-bas mais ils n’ont voulu rien entendre. Je me demande comment on va faire avec notre malade qui souffre déjà d’une détresse respiratoire depuis quelques temps»,lance en sanglot une mère de famille apeurée et désorientée devant le centre de traitement Covid-19 d’Alarobia. Situation partagée par beaucoup de familles désemparées face à l’insuffisance de lits dans les hôpitaux et les centres de traitement Covid-19. Et ce, malgré les efforts de l’État dans l’augmentation des capacités d’accueil et de prises en charge des malades de la Covid-19. Des personnes meurent dans les voitures ou encore chez eux faute de nombre de lits suffisants. A cette problématique s’ajoute également le manque de personnels soignants. Si l’appel du ministère de la Santé publique pour le recrutement de paramédicaux et de médecins a eu un retour de «plusieurs bénévoles», la situation est loin d’être résolue. Les «soldats de la santé publique» qui sont au front sont toujours débordés. En attendant l’ouverture des centres de traitement par les autorités, et face à toutes ces problématiques non résolues,la population reste livrée à elle-même.

José Belalahy

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Erratum

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici