- Publicité -
lundi 8 août 2022
DomicileÀ lireDrame maritime à Sambirano : 7 morts et 4 passagers disparus dans...

Drame maritime à Sambirano : 7 morts et 4 passagers disparus dans le naufrage d’un boutre

Le boutre ‘Nany’ a été complètement détruit.

Jusqu‘à hier en fin d’après-midi, les recherches pour retrouver les quatre personnes portées disparues dans le naufrage du boutre « Nany », survenu lundi 19 avril vers 15 heures au large de Sambirano, sont restées infructueuses. Le poste de gendarmerie de Sambirano l’a annoncé hier, pour répondre à nos questions sur l’évolution de la situation sur place. Vers 2 heures du matin ce même jour, le boutre, avec 35 personnes à bord dont trois personnes faisant partie de l’équipage, a quitté Maintirano pour rejoindre Tambohorano. Il s’est échoué à l’entrée de l’embouchure de Tambohorano. Le bilan fait état de 7 morts et 24 rescapés. 4 autres sont portés disparus.

Selon le témoignage d’un rescapé ayant réussi à alerter la gendarmerie de Sambirano, l’accident a été provoqué par la violence du vent et des vagues. D’après son récit, le bateau à voile de modèle antique a connu une panne de pompe avant son passage à cet endroit. L’équipage a alors arrêté les moteurs pour résoudre ce problème. Une fois la réparation faite, les marins ont repris la traversée. Mais l’incident s’est produit quand ils ont manœuvré pour franchir cette embouchure de Sambirano. Les moyens de communication, entre le capitaine et le matelot qui se charge du guidage de l’embarcation, ne fonctionnaient pas. Le vent soufflait très fort et la mer était très agitée, provoquant des vagues d’environ 6 mètres de haut. Le bateau a alors chaviré et a heurté un rocher. Le choc a brisé sa coque, laquelle s’est coupée en deux. Englouti par les vagues avec une douzaine de personnes, il affirme avoir vu un objet en forme de radeau devant eux. Ils se sont alors accrochés à cet objet qui les a amenés sur le bord de la mer. Ils ont ainsi pu s’en sortir. C’est à ce moment qu’il a eu le réflexe d’aller à la gendarmerie de  Sambirano pour raconter le déroulement des événements. Pour venir à la rescousse des naufragés, deux vedettes rapides ont été mobilisées par les gendarmes appuyés par des membres du ‘fokonolona’. Cette opération, qui a duré jusqu’à la tombée de la nuit, a permis de sauver 24 personnes, dont les 3 membres de l’équipage, ainsi que de récupérer 6 dépouilles. A cause de l’obscurité, les sauveteurs ont été obligés de suspendre l’opération et attendre le jour. Poursuivant les recherches le lendemain, ils ont repêché un autre corps, ce qui porte à 7 le nombre de victimes. Comme quatre personnes sont encore portées disparues, les recherches ont encore continué hier.

Des fonctionnaires en mission. Selon les informations, des fonctionnaires, dont trois gendarmes, étaient à bord de ce bateau. Ayant effectué un défèrement à Maintirano, ces éléments de force de l’ordre sont en route pour rejoindre leur unité à Besalampy. Parmi les personnes décédées, le premier porte le grade de GHC. Le deuxième, qui fait partie des rescapés, est un gendarme de deuxième classe. Portant le même grade que lui, le troisième figure parmi les personnes disparues. Mis à part ces gendarmes, une sage-femme et une déléguée d’arrondissement ont également péri dans ce naufrage. Cette dernière est décédée avec ses deux enfants. Il est à noter qu’à cause du mauvais temps dans la localité, l’APMF de Maintirano avait déjà refusé de donner l’autorisation de naviguer à cette embarcation.

T.M.

- Publicité -
Jovena
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici