- Publicité -
jeudi 11 août 2022
DomicileEconomieMarché hebdomadaire : Les marchands d’Andravoahangy en détresse à Ambondrona

Marché hebdomadaire : Les marchands d’Andravoahangy en détresse à Ambondrona

La Police Communale a expulsé ces marchands de cette place, à 8h du matin.

Très tôt hier matin, la rue d’Ambondrona – sur l’axe reliant Soarano et Faravohitra – était occupée par des marchands de rue. Il s’agissait de ceux de la place de marché hebdomadaire d’Andravoahangy, interdits d’exercer leur métier, suite aux mesures sanitaires prises par le Gouvernement. Ensemble, ils cherchaient désespérément un endroit pour vendre leurs produits dont la plupart sont issus de la production locale. La rue d’Ambondrona était un simple choix. « Il est question de survie. Le commerce est notre seule activité génératrice de revenu. Nous reconnaissons très bien l’importance des mesures sanitaires pour lutter contre la Covid-19. Seulement, et j’adresse ce message au président de la République, il y a deux poids deux mesures. Pourquoi les marchands de Pochard peuvent-ils poursuivre leurs activités avec beaucoup de monde à l’intérieur ? De même pour les bars aux coins des rues. Alors, pourquoi on nous interdit d’exercer la nôtre ? Si nous  voulons que cette pandémie se termine une bonne fois, il faut que tout le monde s’y met. Dans le cas contraire, laissez-nous poursuivre nos activités », a martelé une porte-parole des marchands, connue sous son pseudo Nenifara. D’après ses dires, les marchands des marchés hebdomadaires enregistrent actuellement des manques à gagner allant de 100.000Ar à 500.000Ar.

Antsa R.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici