- Publicité -
MG
jeudi 18 août 2022
- Publicité -
DomicileCOVID-19MJS : L’éducation physique de qualité pour vaincre la Covid-19

MJS : L’éducation physique de qualité pour vaincre la Covid-19

La conférence ministérielle au CCI Ivato en septembre 2021.

En cette situation exceptionnelle, le sport est considéré comme étant le meilleur moyen pour lutter contre cette pandémie.

Madagascar sert de modèle sur la scène continentale en matière d’Éducation Physique de Qualité (EPQ). Suite à la première réunion des ministres africains pour la mise en œuvre du Plan d’Action de Kazan (PAK) pour l’Afrique en 2019, le président de la République Andry Rajoelina a été nommé Champion en Éducation Physique et Sports en Afrique. Ce titre lui confère le devoir sacré de diriger Madagascar, en tant que « nation modèle », mais également l’Afrique entière pour réaliser la vision globale commune inscrite dans le Plan d’Action de Kazan, visant principalement à développer « des citoyens en bonne santé, actifs et compétents ». Selon une étude publiée par les Centers for Disease Control and prevention (CDC) des États-Unis, menée auprès de 48.440 personnes atteintes de COVID-19, il a été constaté que les personnes inactives et oisives étaient deux fois plus susceptibles au risque de « forme grave » et mourir une fois atteintes par la COVID-19, par rapport aux personnes qui pratiquent un exercice physique régulier d’environ 150 minutes par semaine. L’UNESCO et l’OMS ont toutes les deux clairement déclaré que 6% des taux de mortalité mondiaux sont dus à la sédentarité, car elle amplifie le risque d’accident vasculaire cérébral, de diabète et de cancer.

Plan stratégique. Pour ces diverses raisons, le ministère de la Jeunesse et des Sports, dirigé par Tinoka Roberto, a mis en place des mesures pour établir un plan stratégique avec les régions et les jeunes de toute l’île pour utiliser l’Education Physique de Qualité comme outil efficace pour éduquer les citoyens à faire de l’exercice et bouger quelques minutes par jour pour renforcer le système immunitaire contre la Covid-19 et améliorer la santé publique selon l’expression « mieux vaut prévenir que guérir». Le premier défi à relever, avant la fin mai 2021, est d’élaborer un manuel pédagogique et technique simplifié dans les sept régions entre autres Anosy, Androy, Atsimo-Andrefana, Ihorombe, Itasy, Bongolava et SAVA afin de promouvoir la marche et de la gymnastique pour la santé. La valeur des professeurs d’EPS sera restaurée car ils dirigeront l’équipe technique et les systèmes en place dans chaque région et développeront un manuel simple et pratique. Ils travailleront de concert pour que Madagascar ait « des citoyens sains, actifs et compétents » selon les normes de l’UNESCO. Outre la promotion du programme de la marche et de la gymnastique, les équipes ainsi que les responsables techniques dans toutes les régions effectueront une sensibilisation au rythme circadien sain, l’utilisation du CVO et du CVO plus ainsi que la promotion de la santé de base telle que la surveillance du sommeil, de la nutrition et de l’hygiène.

T.H

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici