- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéÉchec et abandon scolaire : Le projet « Kilonga » se penche sur les volets...

Échec et abandon scolaire : Le projet « Kilonga » se penche sur les volets EAH  

Le projet « Kilonga » intervient en milieu rural, dans la région Amoron’i Mania, et vise à améliorer durablement et équitablement l’accès à l’éducation des adolescents de cette région à travers une adoption des comportements clés en matière d’hygiène et d’assainissement.

Réduire l’échec et l’abandon scolaire et améliorer l’accès à l’éducation en mettant en avant les questions relatives à l’hygiène, à l’assainissement ainsi qu’à l’ensemble des éléments clés du volet EAH (eau, assainissement et hygiène). C’est ce à quoi s’attèle, entre autres, le projet « Kilonga » (Kolokoloina, Ifandrimbonana sy atao Laharam-pahamehana ny maha Olona ny kiloNGan’Amoron’i Mania ou « Agissons ensemble pour préserver la dignité des enfants de la Région Amoron’i Mania »), initié et mis en œuvre par l’ONG CARE International Madagascar. Car sachant qu’un enfant né à Madagascar n’atteindra, une fois arrivé à l’âge adulte, que 37 % du potentiel productif qu’il aurait obtenu s’il avait bénéficié d’une instruction complète et de soins de santé adaptés, ce projet mise sur un élément clé longtemps négligé. En effet, les enjeux liés aux deux aspects sous-jacents du capital humain que sont l’éducation et la santé sont étroitement interconnectés, dans la mesure où les conséquences des mauvaises pratiques d’hygiène et de santé influent sur la disposition des individus à acquérir des savoirs et des compétences.

L’hygiène menstruelle, problématique en milieu rural. La contribution du projet « Kilonga » est plus axée sur l’accès aux infrastructures sanitaires et l’adoption, en milieu scolaire, des pratiques d’hygiène de base, notamment en matière d’hygiène menstruelle. Car dans l’Amoron’i Mania, l’hygiène menstruelle est l’une des causes de l’absentéisme scolaire chez les filles. Dans cette région, pour 25% de jeunes scolarisés de 15 à 24 ans, 11,30% abandonnent l’école au niveau secondaire. Cet abandon scolaire est associé à la pauvreté. Toutefois, d’autres facteurs, d’ordre culturel, sont à prendre en compte. Pour les jeunes filles, l’absentéisme répété est lié aux périodes des règles. Réduites au silence car c’est tabou, elles ont également peur du regard de l’autre et sont parfois persécutées par les autres élèves, tout en ne bénéficiant ni de conseils ni de soutien. Autant d’éléments faisant de cette période un moment particulièrement difficile à vivre pour les jeunes filles et entraînent l’absentéisme répété ayant des répercussions sur leurs niveaux scolaires.

Contributions. C’est afin de pallier ces problèmes que le projet « Kilonga » propose son appui aux enfants scolarisés dans 105 écoles situées en zone rurale de l’Amoron’i Mania. Ce projet permettra à des dizaines de milliers d’enfants d’avoir accès aux infrastructures sanitaires et d’adopter de meilleures pratiques en matière d’hygiène. Plusieurs objectifs sont alors visés : la promotion de la connaissance, en milieu scolaire, des bonnes pratiques en matière d’EAH au niveau des 105 écoles, et la disponibilité des produits et services EAH favorisant l’adoption des bonnes pratiques EAH, notamment celles relatives à l’hygiène menstruelle. Au terme de la mise en œuvre du projet, on estime à 21 000 le nombre d’élèves qui bénéficieront des infrastructures sanitaires et à 10 000 le nombre de jeunes filles adoptant de manière durable l’utilisation de serviettes hygiéniques lavables. L’augmentation du taux de fréquentation et de maintien scolaire est estimé à 20% dans les écoles cibles à l’issue du projet. Ces changements seront mesurés au fur et à mesure de l’avancement du projet, à travers une évaluation scientifique menée par un réseau de chercheurs évaluant les politiques sociales pour la lutte contre la pauvreté.

Hanitra R.   

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici