- Publicité -
mardi, mai 17, 2022
DomicileCultureHistoire contemporaine : Ces mères pas si parfaites que ça…

Histoire contemporaine : Ces mères pas si parfaites que ça…

Les mères ne sont pas toujours des anges, des rares fois sans doute. Trois mères ont été de véritables monstres envers leurs propres progénitures, trois femmes qui ont bouleversé l’époque moderne.

Sarah Barrass : pour le plaisir de tuer

« Tuer c’est comme les chips, on ne peut pas s’arrêter à une ». Voilà la citation d’un célèbre cinéaste que Sarah Barrass a publié sur les réseaux sociaux quelques minutes avant de mettre fin aux jours de deux de ses enfants. Deux infanticides qui glacent le cœur. Parce que la mère de famille, aidée par un ami, a tué pour le plaisir ses propres enfants. L’effroyable événement s’est produit en mai 2019. Et c’est tout le Royaume-Uni qui a suivi cette affaire de près.

Et de huit pour Dominique Cottrez

Dominique Cottrez, une française, habitante de Villers-au-Tertre, dans le Nord, a tout simplement tué huit nouveaux-nés, les a enterrés dans son jardin et dans son garage. Ces bébés étaient tous d’elles. Jugée, la meurtrière a prétexté un inceste pour les deux premiers nouveaux-nés tués. Par contre, les séries d’assassinats se sont étalées sur la période 1989 à 2004. Comme condamnation, cette aide-soignante a écopé d’une peine de neuf ans, elle a déjà recouvré la liberté actuellement.

Véronique Courjault congèle ses enfants

Une histoire étrange faisant penser à un mélange de polar noir et de thriller financier, puisque Véronique Courjault, une Française a congelé deux nourrissons en Corée du Sud en 2002 et 2003. Pendant que son mari était en poste pour une grosse firme américaine. Les tests ADN ont révélé la parenté de la femme aux deux bébés mis au frigo. Les suites de l’enquête ont permis de découvrir un premier meurtre en France, l’année 1999. Le couple avait, par contre, eu deux enfants, bien avant. Ce sont ces derniers qui ont donné un état-civil et une sépulture aux deux nouveaux-nés.

Meurtre au four de Lamora Williams

Décidément, en matière de meurtre et de sadisme, les mères tueuses des Etats-Unis sont les plus créatives. En octobre 2017, Lamora Williams a mis deux de ses quatre enfants, de 1 et 2 ans, dans le four et les a cuits. Pour mieux se venger de son mari qui l’a quitté, elle a filmé la scène et la lui a envoyée. Même le diable penserait à deux fois avant de lui dire bonjour. Quoi qu’il en soit, elle souffrait de problèmes psychiatriques. En reconnaissant les actes, elle a avoué ne plus avoir d’âme après son geste macabre.

Maminirina Rado

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici