- Publicité -
jeudi, mai 26, 2022
DomicileVisionL’alerte au variant Delta lancée par l’OMS

L’alerte au variant Delta lancée par l’OMS

L’alerte est lancée par l’OMS. L’organisation a averti, hier, les pays du monde du risque d’une nouvelle vague de la pandémie portée par le variant Delta. Les États  européens prennent la menace au sérieux, et certains dirigeants ont commencé à resserrer la vis. Mais si ces derniers ont repris des mesures restrictives alors qu’ils avaient depuis décidé d’autoriser leurs citoyens à reprendre une vie normale, dans les autres zones de la planète, on ne parle plus seulement de risque, mais d’une explosion de cas dans un proche avenir. L’OMS cite l’Afrique comme un terrain de  prédilection de ce variant extrêmement contagieux.

L’alerte au variant Delta lancée par l’OMS

En Europe, le nombre de cas de Covid-19 a augmenté de 10%, la semaine dernière. C’est, dit-on, « à cause des brassages, des voyages, des rassemblements et de l’assouplissement des restrictions sociales ». Les populations pensaient que la pandémie étant maîtrisée, elles pouvaient pleinement profiter de la liberté retrouvée. Mais des clusters se sont formés, et pour stopper la progression de la contamination, il a fallu prendre des mesures restrictives. Les autorités font preuve d’une grande vigilance, mais elles ne savent pas jusqu’à quel point elles ont dû sévir. Dans ces pays, le risque est mesuré à cause du taux de vaccination relativement élevé. Mais l’inquiétude de l’OMS se manifeste à propos du continent africain dont Madagascar fait partie. Seuls 5% des Africains sont vaccinés, et on peut donc s’attendre à une explosion des cas. L’Afrique du Sud qui est le pays africain le plus touché, a enregistré dimanche dernier 15.000 nouveaux cas de contamination. Les services sanitaires sont totalement débordés. L’état d’alerte a été décrété. Les mesures sont à peu près les mêmes que celles qui ont été prises dans la Grande île. La menace, donc, se précise. Madagascar doit se tenir prête. Pour le moment, aucun danger n’est signalé, mais il faut toujours rester sur nos gardes car on ne peut pas préjuger de l’avenir.

Patrice RABE

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici