- Publicité -
jeudi, mai 26, 2022
DomicileSportsFootball FMF : Vers un climat d’apaisement !

Football FMF : Vers un climat d’apaisement !

Les notes discordantes se sont tues à l’approche de l’inauguration du Stade Barea réputé pour être l’un des plus beaux de l’Océan Indien. Une grande fierté pour toute la population malgache qui affiche aujourd’hui une certaine communion voire une communion certaine.

Une attitude logique car ce stade s’inscrit dans la durée et qu’on continuera encore de s’en servir dans les 50 ans à venir. Une projection qui explique en fait ce climat d’apaisement que le football est en train de vivre.

On notera que la guerre intestine au sein même de la Fédération Malgache de Football est devenue de l’histoire ancienne. On n’entend plus l’aile dissidente du comité exécutif émettre la moindre critique à l’endroit de la FMF. C’est à croire que le ciel a repris sa couleur bleue. Ou pourquoi pas en orange car le rapprochement entre la fédération de football avec le président Andry Rajoelina et le ministère des Sports de Tinoka Roberto n’est pas un vain mot.

Et cette saine collaboration a déjà porté ses fruits lors du premier regroupement des Barea auquel on greffe aussi l’inauguration de deux stades, de Mahitsy et d’Ambohidratrimo, par le président de la République.

On ne peut pas passer sous silence la prestation du membre du comité exécutif de la FMF, Nino Jocelyn Razafimamonjy, qui a été sur toutes les brèches. L’homme est parvenu jusqu’à négocier la venue d’Anicet Randrianantenaina pour redonner vie à des Barea encore abattus par la non qualification à la CAN. Il a donc fallu pour cette reprise rameuter tout le monde autour du nouveau coach Eric Rabesandratana. Et Jocelyn Razafimamonjy l’a fait. Encaissant dans la foulée toutes les critiques.

Aujourd’hui, on peut dire que le football malgache est en train de revivre avec en toile de fond cette perspective de pouvoir éviter une éventuelle sanction de l’instance mondiale du football.

Ce qui serait un très bon signe en vue de l’inauguration du Stade Barea au mois d’août. Une cérémonie placée sous le signe de l’apaisement, une condition sine qua non pratiquement imposée par la FIFA et la CAF dont on verrait d’un très bon œil la présence à Mahamasina par le biais de deux présidents, Gianni Infantino et Motsepe. Croisons les doigts…

Clément RABARY

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici