- Publicité -
mardi 7 février 2023
DomicileSociétéCirculation : De gigantesques nids-de-poule sur la RN2

Circulation : De gigantesques nids-de-poule sur la RN2

La galère des transporteurs empruntant cet axe.

Ce ne sont plus des nids-de-poule mais des nids d’autruche ! Ce qui fait la grogne des usagers de la route nationale n°02, actuellement en piteux état. Les vacanciers ont eu la mauvaise surprise de découvrir les nombreux nids-de-poule qui jalonnent la route. Les conditions météorologiques sur cette partie n’ont fait qu’aggraver la situation car les trous se remplissent d’eau et il est impossible d’évaluer leur profondeur. D’habitude, il faut environ 7 heures pour relier Antananarivo-Toamasina mais à cause de la dégradation des routes, le trajet se fait en à peu près 9 heures aussi bien pour les voitures légères que pour les 4X4. Les tronçons qui se trouvent entre Savalaina et Ambodibonara, soit une distance de 40 km environ, sont les plus concernés. « Impossible de les éviter, on est obligé de rouler au pas au risque de percer une roue ou de casser les amortisseurs. A cause de la détérioration de la chaussée, nous devons également redoubler de prudence car les coupeurs de route profitent de la situation pour détacher les bagages des porte-bagages », se plaint un automobiliste.

Le délabrement des infrastructures routières a déjà fait l’objet d’une grève des transporteurs et camionneurs desservant cet axe. Bon nombre d’entre eux ont été victimes d’attaques incessantes. Interrogé sur le sujet, un responsable auprès du ministère de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics  (MATP) a tenu à rassurer que  les travaux de réhabilitation de cette route débuteraient bientôt. Il a également souligné que les engins sont déjà sur place, c’est-à-dire à  Brickaville, et il ne reste plus qu’à finaliser les procédures avant le début des travaux proprement dits.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici