- Publicité -
jeudi 1 décembre 2022
DomicileFaits-DiversMiarinarivo : Un “dahalo” en plein acte abattu par la gendarmerie

Miarinarivo : Un “dahalo” en plein acte abattu par la gendarmerie

La lutte contre les vols de bœufs, qui constitue l’une des missions principales de la gendarmerie en tant que chargée de la sécurité en milieu rural, est loin d’être maîtrisée. Cet acte de banditisme, qualifié de crime, persiste malgré les diverses opérations menées pour y faire face depuis des années dans les zones sensées et reconnues comme étant  »rouges » en la matière. Des résultats palpables ont été enregistrés notamment lorsqu’il s’agissait des actes de grande envergure. Ce n’est pas la première fois qu’on entend dire qu’un chef de “dahalo”, réputé comme étant à la tête d’un réseau mafieux dans les vols de bovidés, a été arrêté si l’on ne cite que la capture d’un certain Jerison, de son vrai nom Jarisone dans la région Sofia, il y a quelques semaines.  Lors du dernier Conseil des ministres de cette semaine, le lieutenant de la gendarmerie, qui était à la tête de l’opération à l’origine de  l’arrestation de cet individu ainsi que ses complices, a eu l’honneur d’être récompensé par un avancement spécial d’ancienneté de grade attribué par le secrétariat d’Etat chargé de la gendarmerie. Dans l’exposé de motif de la proposition de cette gratification accordée à cet officier, le secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie auprès du ministère de la Défense nationale, le général Richard Ravalomanana, a tenu à préciser que son département a agi ainsi pour encourager ses subordonnés à accomplir leur mission dans la pleine dévotion et abnégation. Un message qui ne serait pas négligé si l’on se réfère à ce résultat obtenu par la gendarmerie à Miarinarivo, le 5 août dernier. La nuit du mercredi 4 au jeudi 5 août, une dizaine de “dahalo” équipés de fusils de chasse et d’armes blanches ont volé 13 zébus d’un particulier dans le “fokontany” de Bejofo, commune rurale Soavimbazaha, district et préfecture de Miarinarivo. Sitôt avisés, quatre éléments du poste fixe de la gendarmerie installé  dans la localité sont partis à leur poursuite tout en alertant les unités limitrophes pour boucler tous les « kizo » susceptibles d’être empruntés par les braconniers qui se sont divisés en trois directions dont la première vers la commune Zoma Bealoka, district de Miarinarivo ; et vers Ampangabe, district d’Ambohidratrimo. Le 5 août vers 14 heures, les gendarmes affectés à cette opération de poursuite accompagnés des éléments du Détachement Spécial de Sécurité (DSS) installés dans la localité sont tombés sur un homme conduisant 5 zébus des 13 qui venaient d’être volés à Bejofo. Surpris en flagrant délit, cet homme a pris la fuite. Les forces de l’ordre affirment avoir été obligées de se servir de  leurs armes pour l’arrêter. Pendant cette fusillade, l’homme a pris plusieurs projectiles. Appréhendé et grièvement blessé, il a été emmené au centre de santé le plus proche. Malheureusement, il a succombé en cours de route. Après l’examen du corps par le médecin légiste, la gendarmerie a invité la famille du défunt à le récupérer.

T.M.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Vendredi joli

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici