- Publicité -
vendredi 27 janvier 2023
DomicileFaits-DiversFoulpointe : 60% des habitants ont accès à l’eau potable 

Foulpointe : 60% des habitants ont accès à l’eau potable 

Manjaka Razafinjato expliquant le système du captage d’eau de Ranomainty.

Des avancées majeures. Plus de la moitié des habitants de Foulpointe bénéficient actuellement d’eau potable. Cette couverture dépasse les espérances, d’après l’ingénieur hydraulique de Sandandrano,  du consortium  « Rano wash », Manjaka Razafinjato.  « L’objectif de 2023, qui est de donner accès à l’eau potable à 60% des habitants, est dès lors atteint. Nous allons de ce fait faire en sorte que 100% des habitants puissent en bénéficier, à cette prochaine échéance », a-t-il souligné. Ceci a été rendu possible grâce à l’ouvrage de captage mis en place à Ranomainty, qui assure la distribution d’eau sur l’étendue de cette localité. Ce barrage mesurant 200 mètres de longueur, 4 mètres de hauteur et contenant 43.000  m3 profite actuellement  à 10.000 habitants mais des efforts seront déployés pour augmenter ce nombre à  37.000  en 2030. « La mise en place de ce barrage est bénéfique pour l’environnement car il a permis de réduire les feux de brousse et la coupe de bois dans les forêts. Dans la riziculture, on peut obtenir deux voire trois récoltes annuelles grâce à ce barrage », renchérit-il. À noter que la gestion de cette infrastructure est assurée par Sandandrano avec l’appui financier de l’USAID.

Demande. Les ménages désirant avoir accès à l’eau potable chez eux doivent adresser une demande auprès du bureau de Sandandrano. Le litre d’eau se procure à 1,9 ariary via le branchement  particulier et 1,4 ariary pour le branchement social. Les ménages disposent de 15 jours pour payer leur facture en fonction de leur consommation. Sampy Elin Ranaivoson, le maire de la commune de Foulpointe félicite les progrès entrepris jusqu’ici en matière d’adduction d’eau potable et espère que l’ensemble de la population pourra bénéficier de cette coopération de la commune avec Sandandrano. « Auparavant, nous rencontrions toujours des difficultés dans la gestion de l’eau pendant les périodes de vacances. Mais ce problème est aujourd’hui partiellement résolu et nous espérons que les infrastructures d’eau potable seront multipliées », a-t-il indiqué.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici