- Publicité -
samedi 28 janvier 2023
DomicilePolitiqueRoland Ratsiraka : Pour l’ouverture des frontières aux passagers vaccinés

Roland Ratsiraka : Pour l’ouverture des frontières aux passagers vaccinés

Roland Ratsiraka dénonce l’insécurité rurale.

Le député Roland Ratsiraka exprime sa tristesse à la suite de l’intervention du président Andry Rajoelina dimanche soir.

La pauvreté actuelle est accélérée par les mauvaises décisions du gouvernement. A lui de constater que « les prix sont en hausse à cause de multiples raisons dont l’extrême insécurité rurale (les voleurs volent sur pied les produits) qui cause la baisse des productions agricoles. Les routes sont complètement détériorées et coupées à certains endroits à cause d’un blocage de la présidence et non du ministère de l’Aménagement. Les routes ne sont pas une priorité pour le régime actuel, ce sont plutôt les stades et autres infrastructures doublons non urgentes ni importantes ».

Malversation. Roland Ratsiraka, à l’époque ministre des Travaux Publics avait priorisé la politique de zéro nid de poule sur les routes nationales. « Aujourd’hui, c’est la même équipe qui dirige le ministère, mais le fond routier est bloqué par la Présidence et la Primature à cause d’une soi-disant malversation d’une entreprise », a-t-il soutenu. Tout en continuant que « l’exportation, et en particulier Ambatovy, est bloquée et c’est un manque à gagner de plusieurs milliards de dollars. Ambatovy à elle seule représente 1 milliard de dollars actuellement, donc presque 50% du budget de l’État. L’État a interdit le retour de leurs expatriés qu’ils soient vaccinés ou pas. Les agents du fisc, en général, et de l’Administration constituent un éternel frein à l’épanouissement du secteur privé ».

Transparence. Et lui de conclure que « la décision du président de bloquer la hausse des prix de force ne sert à rien. Il doit juste faciliter le travail quotidien des entreprises sans exception et non pas brimer l’économie toute entière. Trop d’État tue l’État. Il veut importer les PPN, alors que ce n’est pas le rôle de l’Etat ; au contraire, il va tuer l’économie. L’agriculture et le tourisme sont les deux premiers secteurs qui apportent des devises au pays et ils sont sinistrés. Le président doit ouvrir les frontières et laisser ceux qui sont vaccinés venir à Madagascar ».

Il a également donné son point de vue à propos des fonds souverains. Leur objectif est de faire fructifier des surplus de revenus pour en recueillir les bénéfices dans un futur plus ou moins lointain. Ces fonds suscitent des craintes pour bon nombre de raisons. Certains d’entre eux peuvent manquer de transparence, d’autres peuvent prendre des parts d’une entreprise dans un but qui peut être politique.

Fonds souverain. Par ailleurs, il estime qu’« en créant ce fonds souverain, nous serons blacklistés par la communauté internationale car des fonds liés à toutes sortes de trafics (or, bois de rose, drogue terrorisme) sont susceptibles d’y transiter. Aucun gouvernement depuis l’indépendance n’a osé recourir à ce genre de système opaque et souvent considéré comme mafieux ». Le député Roland Ratsiraka votera non à la création de ce fonds et le fera savoir. De plus, le dossier arrive de force à l’Assemblée, quelques heures seulement avant la réunion, il ne dispose pas de numéro et est impossible à étudier avant le vote ! Le président va droit dans un mur et ne pourra pas résoudre l’extrême pauvreté actuelle. Un éventuel remaniement ne servira pas à grand-chose, il faudrait plutôt avoir recours à la mise en œuvre d’une politique de bon sens dans les hautes sphères de l’Etat.

Recueillis par Dominique R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici