- Publicité -
mercredi 7 décembre 2022
- Publicité -
DomicileÀ lireDéveloppement régional : Compétences renforcées pour les gouverneurs

Développement régional : Compétences renforcées pour les gouverneurs

Le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation pilote la promotion de la décentralisation.

Les gouverneurs deviennent les chefs d’orchestre en matière de développement au niveau régional. Ils bénéficient dorénavant de beaucoup plus de marge de manœuvre.

 

Beaucoup plus de tâches sont confiées aux gouverneurs des régions pour animer le développement au niveau local. A l’issue du second conseil des ministres qui s’est tenu hier au palais d’Etat d’Iavoloha par le nouveau gouvernement, d’importantes décisions allant dans ce sens, notamment sur la décentralisation, ont été prises. Il s’agit de « donner aux gouverneurs la responsabilité de définir et de réaliser les activités liées au développement de la région ». En fait, les missions des gouverneurs ont été au centre de la résolution entérinée dans le nouveau décret qui vient d’être adopté, selon le communiqué du conseil, « remplissant les quelques points mentionnés dans le décret n° 2019-1866 du 25 septembre 2019 relatif au gouverneur ». Et le président de la République a souligné, selon le communiqué du conseil des ministres, que « les gouverneurs devraient se voir confier davantage de responsabilités dans le pilotage des activités et projets menés dans la région, par une consolidation et une réunion de tous les responsables de la région ».

 

Vocation. Selon le nouveau décret qui vient d’être adopté, les gouverneurs devraient participer activement à la réalisation de la politique générale de l’Etat. Dans ce cadre, l’homme fort de la région doit participer, selon le compte-rendu du conseil des ministres transmis à la presse, au suivi de la mise en œuvre des projets d’investissement public et des politiques économiques et sociales inscrites dans la Politique Générale de l’Etat. La vocation de la région est essentiellement économique et sociale, le gouverneur devrait alors s’affirmer en chef d’orchestre pour « animer et coordonner le développement, en collaboration avec les secteurs public et privé », selon le communiqué de la présidence de la République. Et il est tenu aussi à présenter un « rapport au président de la République, au Premier ministre et à tous les ministres concernés ».

 

STD. Dans la réalisation de leurs missions, les gouverneurs doivent compter sur la « coopération des services techniques déconcentrés » selon le compte-rendu du conseil des ministres surtout dans le cadre des activités de développement de la Région et les missions importantes qui lui sont confiées par le gouvernement. En effet, « les services techniques déconcentrés devraient consulter le gouverneur sur les projets et activités d’aménagement à réaliser et lui remettent une copie du rapport de travail ». Aussi, selon toujours le conseil des ministres, « le gouverneur convoque régulièrement des réunions des responsables des services techniques déconcentrés au niveau local et doit convoquer des réunions régulières des collectivités territoriales décentralisées pour coordonner les activités de développement économique et social relevant de sa compétence ».

Rija R.

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici