- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileFaits-DiversCoopération militaire : La maîtrise des langues étrangères comme vecteur de la...

Coopération militaire : La maîtrise des langues étrangères comme vecteur de la défense nationale

La date du 13 septembre 2021 est à marquer d’une pierre blanche pour la coopération militaire sino-malgache. Ce jour-là, lors d’une cérémonie tenue au Cercle Mess militaire à Betongolo, le ministre de la Défense nationale, Richard Rakotonirina et l’Ambassadeur de la République populaire de Chine accrédité à Madagascar SEM Guo Xiaomei ont procédé au lancement de l’enseignement de la langue chinoise au sein du centre d’enseignement des langues étrangères du ministère de la Défense nationale. La mise en place de cet enseignement est rendue possible grâce à la collaboration avec l’Institut Confucius de l’université d’Antananarivo. Une contribution qui répond exactement à l’objectif du ministère de la Défense nationale consistant à faire de la maîtrise des langues étrangères un vecteur de la défense nationale face aux différentes menaces auxquelles l’armée doit faire face, explique le ministre Richard Rakotonirina lors de sa prise de parole à cette cérémonie. D’après lui, cela facilite les relations entre les deux pays, notamment en matière de formations et d’échanges. Etant donné que la Chine fait partie des puissances mondiales desquelles Madagascar doit tirer profit dans le domaine militaire. La preuve est, selon lui, l’existence de plus des 300 militaires malgaches qui suivent actuellement des formations en Chine. Souhaitant la réussite et la pérennité de cette initiative, SEM Gua Xiaomei affirme que la langue est comme un pont reliant les deux paix. Pour preuve, le ministre de la Défense nationale a prononcé une partie de son discours en chinois.

T.M.

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici