- Publicité -
MG
jeudi 18 août 2022
- Publicité -
DomicileSociétéSommet de l’ONU sur les systèmes alimentaires : Grands enjeux autour de...

Sommet de l’ONU sur les systèmes alimentaires : Grands enjeux autour de la transformation des systèmes agroalimentaires

La transformation des systèmes agroalimentaires sera au cœur des préoccupations durant le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, qui se tiendra le 23 septembre 2021. Ce sommet, qui se déroulera en mode virtuel, se tiendra pendant l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Plus de 811 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde selon les dernières statistiques disponibles. Parmi elles figure une partie de la population malgache, notamment celle du Grand Sud du pays. Ce chiffre a, pourtant, déjà connu une baisse par le passé, mais a bondi ces cinq dernières années. Parallèlement, l’obésité et les maladies chroniques liées au mode de vie et à un défaut de diversification alimentaire. La tenue, dans une semaine, du sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, abordera des pistes d’actions par rapport aux grands enjeux autour de l’alimentation et des systèmes alimentaires.

Cheminement complexe. La transformation du système agroalimentaire entre en ligne de compte dans les actions à concrétiser dans un futur proche, et ce, à moins de 10 ans de l’échéance 2030 pour la réalisation du programme de développement durable. Par système agroalimentaire, il faut entendre l’ensemble du parcours suivi par les produits alimentaires jusqu’à leur consommation et même au-delà. Le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) l’explique comme « le cheminement des produits alimentaires de la préparation du sol jusqu’à l’assiette, tout au long des différentes étapes: ensemencement, culture, récolte, transformation, conditionnement, transport, distribution, commercialisation, achat, préparation, consommation et élimination » et «englobe des produits destinés à un usage autre qu’alimentaire, par exemple dans les domaines de la forêt, de l’élevage et de l’utilisation de matière première et de biomasse pour la production d’agro-carburants et de fibres, couvre l’ensemble des activités, des investissements et des choix réalisés et a une incidence sur les moyens d’existence de tous les acteurs qui contribuent à procurer ces produits agroalimentaires ».

 Préparer le terrain. Durant ce sommet de haut niveau, il sera ainsi question de tracer les voies à suivre et de finaliser les pistes d’action pour que les systèmes alimentaires puissent répondre aux objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030. D’une manière plus transversale, ce sommet vise à faire progresser les 17 ODD à travers une approche systémique, tenant compte des liens d’interdépendance entre les systèmes alimentaires et les principales préoccupations que sont le problème de la faim, la pauvreté, le changement climatique, etc.

La FAO abonde dans le sens de la transformation du système agroalimentaire. Le pré-sommet organisé par cette organisation, du 26 au 28 juillet dernier à Rome, était un préalable durant lequel les organes consultatifs, les groupes scientifiques et des groupes chargés des pistes d’action ont grandement préparé le terrain en vue du sommet. Durant celui-ci, la question sera alors largement abordée, et les pistes d’action, clairement définies. Nous en reparlerons.

 Hanitra R.

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici