- Publicité -
samedi 13 août 2022
- Publicité -
MG
DomicileCultureSalonc : La bande dessinée malgache au SoBD 2021

Salonc : La bande dessinée malgache au SoBD 2021

(crédits photos : SoBD.com)

Pour son édition 2021, du 3 au 5 décembre à Paris, le Salon de la Bande Dessinée (SoBD) va honorer le 9ème art malgache. Selon les organisateurs, la Grande île sera le « premier pays africain à présenter sa bande dessinée au public parisien ».

Cinq bédéistes malgaches seront ainsi présent(e)s durant ces trois jours au Halle des Blancs Manteaux dans le IVème arrondissement de Paris. Dinah Rajemison Ramanoara, plus connue sous son nom de plume Catmouse, sera en première ligne. Elle est d’ailleurs la seule femme du groupe. Cette dessinatrice a déjà collaboré aux côtés de dessinateurs de renom à Madagascar, son style se tourne désormais vers les jeunes.

Eric Andriantsialonina, connu sous le pseudonyme Dwa fait partie de la génération montante. Il participera également à ces trois jours dédiés à Madagascar lors du Salon de la Bande Dessinée à Paris. Il a plongé dans ce milieu en 2011, depuis dix ans donc. Une belle manière de les célébrer en proposant ses œuvres telles « Méga-complots à Tananarive » ou « Un Gasy à Paris ».

Rija Rajaobelina est le troisième artiste qui a aussi été appelé. Liva, pour les bulles, « dessine depuis son tout jeune âge. Mais c’est à compter de la fin des années ‘90  qu’il a adopté l’usage du stylo bille, qui, associé au travail à la lame de rasoir, fera sa notoriété. Si le stylo bille offre un trait de grande beauté, sa conservation n’est pas assurée, la lumière peut l’altérer très rapidement. Liva est donc revenu au dessin à l’encre de Chine, mais en lui associant un papier antemoro traité, un support élaboré à partir de fibres végétales extraites de l’écorce de l’arbuste avoha et travaillé traditionnellement dans le sud-est de la Grande Île ».

Ndrematoa, c’est l’expérience. Il a sans doute fait partie de la génération de l’âge d’or de la bande dessinée malgache dans les années ’80 et ’90. Entre autres avec les éditions « Horaka » et « Eh! ». Dieudonné Rakotonomenjanahary dans le civil, possède sous sa plume plus de 35 ans de métier. Un monstre sacré du 9ème art malgache en somme. Ses ouvrages sont nombreux, « Vendetta » aux éditions Tsipika, « Tana Blues », etc.

Enfin, William Rasoanaivo, connu sous le pseudo de Pov sera aussi de la partie. Avec Dwa, ce sont deux scénaristes en plus d’être des dessinateurs. C’est en 1995 qu’il commence à se faire connaître du grand public. Il a obtenu en 2003 « le Prix RFI-Reporters sans Frontière pour ses dessins de presse ».

Recueillis par Maminirina Rado

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici