- Publicité -
MG
mercredi 17 août 2022
- Publicité -
DomicileSportsBoxe-Jeux des îles 2023 : Cinq médailles d’or dans le viseur

Boxe-Jeux des îles 2023 : Cinq médailles d’or dans le viseur

Lors de la remise de certificat pour les entraîneurs et arbitres ayant suivi la formation à Ampefiloha.

La Fédération malgache de boxe s’est lancé le défi pour les Jeux des Iles de l’océan Indien en 2023 de remporter l’or. L’instance nationale espère remporter, à travers des athlètes bien formés, au moins cinq breloques en or à ce sommet indianocéanique.

La Fédération malgache de boxe se prépare déjà pour les Jeux des Iles de l’océan Indien en 2023. L’équipe de Herimamy Rabarisoa veut honorer Madagascar, le pays hôte de la compétition, en se fixant un défi en termes de nombre de médailles d’or à recueillir. « La boxe pourrait nous offrir le maximum de médailles d’or lors de cette 11e édition. On espère remporter au moins cinq précieuses médailles car nous faisons confiance au potentiel de nos combattants. Même s’il semble que nous sommes déjà en retard du côté préparatif, nous allons nous concentrer sur le temps qui nous reste », estime le président. Comme on l’avait annoncé, la Fédération commence à reprendre son souffle après des années en veilleuse. En effet, l’instance nationale a entamé la saison par la plus belle des manières avec la formation des entraîneurs et arbitres. Ils étaient 26 dont des jeunes et anciens entraîneurs et 12 arbitres issus des clubs de la Capitale ayant reçu leur certificat de participation samedi à l’Ans Ampefiloha. Ils ont suivi cinq jours de formation plus précisément du 13 au 17 septembre. La formation a été animée par Jean Claude, directeur général de l’ANS et consorts, en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports. Le stage s’est focalisé sur l’initiation des bases d’entraînements à travers de différents thèmes. Cela se poursuivra dans les autres ligues régionales. « Nous avons le grand avantage de connaître les notion de bases des entraînements, surtout sur la préparation de la relève et sur la santé et sécurité des boxeurs. Cette formation devait être faite depuis longtemps, mais nous connaissons tous la crise que traverse cette discipline. Je souhaite que cela continue avec le niveau supérieur », se réjouit Dolph Randriamanantena, entraîneur du Cosfa et ancien combattant international. Sur le même sujet, le Hafari Malagasy a réitéré son engagement à participer à la promotion de la boxe malgache. L’association offrira 13 bœufs aux victorieux du championnat de Madagascar prévu cette année. Mais avant cela, la Fédération devrait d’abord organiser une Assemblée générale élective.

Manjato Razafy

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici