- Publicité -
mercredi 10 août 2022
DomicileCultureTananan’Anjoany : D’un quartier à une source d’inspiration :

Tananan’Anjoany : D’un quartier à une source d’inspiration :

Tanambao I, le quartier qui a vu grandir les stars de la Grande Ile.

Un quartier est une école, une scène où l’agitation des habitants se fait spectacle. Une localité privilégiée où s’implante la  culture, où les traditions se mélangent, où la société crée une identité qui se transmet de l’aîné au benjamin. Même si le temps s’écoule, et qu’il change de visage, il conserve certaines bases. Il abrite différentes origines. Ses mœurs et les langages forgent ses habitants. Bref, le quartier est une pépinière !

Foyers de culture. Tananan’Anjoany ou Tanambao I est une petite localité qui héberge des  immigrants venant des îles situées au Nord-Ouest de la Grande Île, en l’occurrence Mayotte et Comores vers la moitié des années 1920. Actuellement, fréquenté par la jeune génération, Tanambao I a vu des artistes célèbres d’Antsiranana grandir, tel Abdou Day ou encore  Jazz MMC.  Zone de loisirs, lieu de rencontre et de rendez-vous, le quartier possède une bibliothèque (le hall d’information), et est embelli par trois minarets.  Tananan’Anjoany  est  le carrefour culturel.

Quartier cosmopolite depuis 1970, il embrasse toutes les cultures venant d’ici et d’ailleurs. Les 12 mois de l’année sont animés par différentes festivités.  Le grand-mariage comorien, la circoncision,  le nouvel an, l’Eïd et la fête nationale malgache y sont célébrés dans une ambiance particulièrement  chaleureuse, en écoutant des musiques diverses, ce qui en fait un haut lieu, source d’inspiration pour les artistes.

Multi sonore.  À Tananan’Anjoany, on écoute aussi bien de la vieille musique que les nouveautés.  Mais bon nombre de jeunes de ce quartier se tournent vers la musique qui les représente le mieux. La musique ancienne a une certaine influence sur la mode, et les goûts musicaux sont souvent influencés par l’éducation.

À part le salegy, rythme emblématique de la ville, le rap, le soukous et l’afrobeat sont des genres  musicaux permettant de ranger les jeunes dans leur tanière. Les paroles de la musique sont codifiées par les artistes. En effet,  les habitants associent  la détente et l’évasion à la musique.

Tananan’Anjoany est le fief des stars de la ville. La mondialisation et l’immigration incitent les artistes  à se situer dans cette identité métissée.

Iss Heridiny

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici