- Publicité -
mardi, mai 17, 2022
DomicileEconomieProjet d’infrastructures : La BAD et l’Union européenne confirment leur appui

Projet d’infrastructures : La BAD et l’Union européenne confirment leur appui

La ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, avec la délégation de la BAD (MEFBAD).

Après le feu vert du FMI qui vient d’octroyer un financement historique de 332 millions de dollars de Droits de Tirage Spéciaux, d’autres bailleurs de fonds affichent leur détermination à appuyer Madagascar dans son développement.

 

La ministre de l’Economie et des Finances Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison a rencontré hier, successivement, une délégation de la Banque Africaine de Développement (BAD), et une autre, de l’Union européenne.

Confiance

Un défilé de bailleurs qui témoigne, une fois de plus, de la confiance des  partenaires techniques et financiers vis-à-vis de Madagascar. Une confiance qui a son pesant d’or pour le développement économique du pays quand on sait que ces deux bailleurs de fonds figurent parmi les plus actifs pour le financement des grands projets d’infrastructures. La ministre de l’Economie et des Finances a notamment  discuté, avec la délégation  conduite  par  le directeur du bureau-pays de la BAD, Adam Amoumoun, du bouclage du Document de Stratégie Pays 2017-2021 et du nouveau DSP 2022-2026 pour Madagascar. On rappelle en effet  que la stratégie actuelle de la BAD  pour Madagascar arrive à terme en décembre 2021. Une stratégie qui s’aligne dans les objectifs du Plan Emergence de Madagascar ; visant notamment à soutenir les efforts du pays pour éliminer les contraintes structurelles à travers deux piliers. À savoir, le développement des infrastructures d’énergie et de transport pour soutenir la croissance inclusive, et le soutien à la transformation de l’agriculture et au développement de l’industrie. Raison pour laquelle, la rencontre d’hier a été notamment axée sur le projet d’aménagement de corridors et de facilitation du commerce (PACFC). Ce projet concerne, entre autres, les réhabilitations d’une portion de la RN2 entre Ebakiky et Manambondro et une portion de la RN9 entre Manja et Dabara, pour un montant respectif de 50 millions d’Unité de Compte (environ 70 millions USD) et 150 millions USD.

Développement du Sud

La ministre de l’Economie et des Finances, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, a également reçu hier une délégation de  l’Union européenne conduite par son ambassadeur Giovanni Di Girolamo. Une audience axée notamment sur les projets de développement financés par l’Union européenne dont l’appui au tourisme, à la relance du secteur privé, au développement durable et à la bonne gouvernance. Le déblocage d’une aide de 10 millions d’euros de l’Union européenne est par ailleurs prévu en début 2022. On rappelle que le FMI a récemment octroyé un financement de 332 millions de dollars en faveur de Madagascar au titre des Droits de Tirage Spéciaux. Comme l’a annoncé le président de la République Andry Rajoelina dans le Sud, ce financement qui est déjà dans les  caisses de la Banky Foiben’i Madagasikara,  servira à des projets de développement du Sud. Sur ce point, d’ailleurs, des chantiers ont été lancés par le président Andry Rajoelina durant son périple dans les régions du Sud.

R.Edmond.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici