- Publicité -
mardi 6 décembre 2022
- Publicité -
DomicileSociétéGestion des risques et des catastrophes : Mise en place d’un système...

Gestion des risques et des catastrophes : Mise en place d’un système d’alerte précoce dans trois régions

Stéphane Senia se félicite des réalisations du projet dans les trois zones d’interventions.

Succès. C’est ce que l’on peut dire du projet Miaro, mis en œuvre depuis plus de deux ans et qui a officiellement pris fin. C’est à travers un atelier de restitution qui a eu lieu hier à Andrainarivo que les réalisations et les acquis de ce projet financé par l’Union européenne ont été présentés par le consortium Humanité et Inclusion et Care Madagascar. Parmi les grandes lignes les plus marquantes, la mise en place d’un système d’alerte précoce dans les trois zones d’intervention du projet notamment dans les régions Boeny, Betsiboka et Diana, les installations de balises, de stations hydrométéorologiques, dotations de drapeaux Codes couleurs, de sirènes et de mégaphones. Stéphane Senia, le directeur de Care à Madagascar, a également indiqué que des actions de sensibilisation et des donations de kits d’hygiène ont également marqué ce projet compte tenu du contexte sanitaire dans le pays.

Multisectoriel. Ces objectifs ont été atteints grâce à la collaboration étroite du consortium avec les organes étatiques concernés par la thématique. Il y a, entre autres, le Bureau national de gestion des risques et catastrophes, la direction générale de la météorologie et le ministère de l’Education nationale. Une collaboration étroite avec les autorités et les structures de GRC mises en place au niveau local a également facilité les interventions au niveau de la communauté.

Recueillis par Narindra Rakotobe

Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici