- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicileÀ lireFilière bovine : Une étrange maladie frappe aussi le cheptel bovin à Arivonimamo

Filière bovine : Une étrange maladie frappe aussi le cheptel bovin à Arivonimamo

Le cheptel bovin local serait-il également menacé ?

Une menace de plus en plus sérieuse sur la filière bovine. Après la maladie contagieuse inconnue qui a frappé les vaches laitières dans le Vakinankaratra, c’est la région Itasy qui fait face à l’apparition d’une étrange maladie.

« Nous n’arrivons pas à déterminer exactement de quel genre de maladie il s’agit, mais nous avons constaté plusieurs cas de décès de bovins de race locale », témoigne un éleveur originaire d’Arivonimamo, de passage dans la capitale. Une information confirmée par un élu de la circonscription d’Arivonimamo. « Toux, diarrhée sont les principaux symptômes de cette maladie », selon l’élu en question. « Plusieurs éleveurs sont venus se plaindre auprès des autorités », a-t-il précisé, en ajoutant qu’il y a effectivement plusieurs vaches laitières qui ont succombé à la suite de cette maladie étrange qui d’après lui « a une similarité avec la maladie inconnue qui a frappé le cheptel bovin dans le Vakinankaratra ». D’après un opérateur de la filière bovine que nous avons contacté, ce qui frappe actuellement le cheptel à Arivonimamo serait la fièvre de la Vallée du Rift qui est une maladie qui se prévient par la vaccination.

Chute de production

On rappelle que le Malagasy Dairy Board (MDB) qui est une plateforme regroupant tous les acteurs œuvrant dans la filière lait, a évoqué cette propagation d’une maladie inconnue touchant les vaches laitières dans plusieurs communes du Vakinankaratra. La fameuse épizootie qui a frappé des fermes et qui a provoqué une chute de la production laitière allant de 20 litres à 2 litres par vache malade. Malgré les interventions vétérinaires réalisées, la maladie n’a pas reculé. Face à cette maladie, les responsables ont commencé à prendre les dispositions qui s’imposent. Un fonds d’urgence provenant du Fonds de l’Élevage, est actuellement mobilisé pour la mise en place d’un protocole de traitement sanitaire de ce cheptel bovin afin de soutenir les éleveurs. Il s’agit en somme de stopper la propagation de cette maladie qui risque de provoquer une grande perte pour la filière bovine. Les éleveurs, de vaches laitières notamment, font état d’une perte de l’ordre de 80%, due à la chute de leur production de lait. Il y a péril en la demeure.

R.Edmond.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici