- Publicité -
vendredi, mai 27, 2022
DomicilePolitiqueRaoul Arizaka Rabekoto : Arrêté au Bénin puis relâché vers la Suisse

Raoul Arizaka Rabekoto : Arrêté au Bénin puis relâché vers la Suisse

Le numéro Un de la FMF a réussi à passer entre les mailles du filet

Enième rebondissement dans le match interminable opposant la justice malgache à l’ancien DG de la CNaPS et non moins président en titre de la FMF.

La Saison 1 a commencé début février 2020 avec l’Interdiction de Sortie du Territoire (IST) prise à l’endroit de l’ancien DG de la CNAPS. Lors de la Saison 2, le numéro Un de la Fédération Malgache de Football (FMF) est passé à la contre-attaque en demandant le sursis à exécution et l’annulation de l’IST pour excès de pouvoir devant le Conseil d’Etat. 

La Saison 3, la plus rocambolesque, fut sa fuite à bord d’une embarcation à Nosy Be, après une manœuvre de diversion à l’aéroport de Fascene où il devait être refoulé par la Police de l’Air et des Frontières (PAD) après avoir fait semblant de vouloir prendre le vol Nosy-Be – Milan. Il est finalement arrivé en Suisse.

La Saison 4 fut le mandat d’arrêt international lancé contre le fugitif qui a fait dans la foulée, l’objet d’une notice rouge d’Interpol qui consiste à demander aux services chargés de l’application de la loi du monde entier de localiser et de procéder à l’arrestation provisoire de Raoul Arizaka Rabekoto dans l’attente de son extradition. 

La Saison 5 a été marquée par sa condamnation par contumace par le Pôle Anti-Corruption (PAC) à 10 ans de travaux forcés et à 500 millions d’Ariary d’amende pour détournement de deniers publics, d’abus de fonction, de faux et usage de faux. Le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) siégeant en Conseil de Discipline (CODIS), devait dans la foulée prononcer la révocation du corps de la magistrature de celui qui aurait dû réintégrer son poste au sein de la Cour des Comptes après son limogeage de la CNaPS.

La Saison 6, la dernière en date, s’est distinguée par sa vraie fausse arrestation au Bénin. En réalité, il a été arrêté par la police béninoise (et non par Interpol) avant d’être relâché suite à la demande des avocats de la FIFA qui ont soulevé l’inexistence d’accord de coopération ou d’entraide judiciaire entre Madagascar et le Bénin. Le président de la FMF a pu ensuite retourner librement en Suisse où il attend la Saison 7 d’un film qui n’est pas près de prendre fin.

R.O

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici