- Publicité -
lundi 27 juin 2022
DomicileÀ lireAccident maritime à Sainte-Marie : Au moins 17 personnes tuées dans le...

Accident maritime à Sainte-Marie : Au moins 17 personnes tuées dans le naufrage du navire MS Francia, hier

Hier dans la matinée, la côte maritime de l’Est malgache était en alerte. La cause : un accident maritime survenu vers 11 heure 40. Un navire baptisé MS Francia a sombré au large de Sainte-Marie. Avisées de ce drame, les entités concernées en matière de navigation maritime, entre autres la Marine nationale et l’Agence portuaire maritime et fluviale (APMF) ainsi que des opérateurs privés et des membres de la population locale, se sont mobilisés pour lancer l’opération de secours. Vers 17 heures, le bilan provisoire a fait état de 17 morts et 45 rescapés, à entendre la déclaration du directeur général de l’APMF, le capitaine de vaisseau Jean Edmond Randrianantenaina, lors de notre entretien téléphonique à ce sujet. Provisoire car ces chiffres risquent de s’accroître, si l’on tient compte du nombre exact de personnes qui étaient à bord de ce navire. Expliquant les circonstances de ce naufrage, le directeur général de l’APMF tient à souligner que ce navire transportant 130 passagers, est parti du district de Mananara Nord, plus exactement à l’endroit appelé Antanambe pour rejoindre Soanierana Ivongo. Lors de son passage au large de Sainte-Marie, la salle machine s’est noyée après l’arrêt du fonctionnement de cette dernière.  Puis le navire a chaviré pour s’échouer. D’après lui, les conditions météorologiques étaient bonnes. Mais MS Francia, qui est un navire cargo, ne pouvait pas transporter de voyageurs dont le nombre et le poids sont largement supérieurs à sa capacité de chargement avec une jauge de 10 tonneaux. La thèse d’une surcharge est donc maintenue pour être à l’origine de cet accident. Le DG souligne que ce navire est en infraction. Par ailleurs, celui-ci affirme que ce navire est parti d’Antanambe qui est un point de départ non officiel échappant au contrôle des autorités portuaires. Il s’agissait d’une navigation clandestine car cette embarcation n’a pas suivi la formalité de partance, précise cet officier supérieur de la Marine nationale. Les recherches continuent pour retrouver les autres victimes. On attend alors le bilan final de l’opération de sauvetage. 

T.M.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici