- Publicité -
mercredi 29 juin 2022
DomicileSportsBoxe savate – Fédération : Parfait Rakotonindrina brigue un 3è mandat

Boxe savate – Fédération : Parfait Rakotonindrina brigue un 3è mandat

Parfait va-t-il réaliser la passe de trois après 2000 et 2004.

Onze ans après son dernier mandat à la tête de la Fédération malgache de savate boxe française, Parfait Rakotonindrina est de nouveau candidat. 

En 2010, même s’il n’a pas accordé l’élection de Solofo Rafiringa à la présidence de la Fédération malgache de savate boxe française, Parfait Rakotonindrina a accepté de prendre ses distances et a préféré laisser tranquille cette discipline où il s’est illustré sur la scène internationale. « J’ai pris cette décision pour le bien de la savate », a-t-il dit. À propos de l’élection prévue pour demain 28 décembre dont le lieu n’est pas encore connu, deux candidats sont en lice pour briguer la présidence de la fédération. Il s’agit de Parfait Rakotonindrina et de Nakolo Jean Aimé. Parfait, ancien président de la fédération de 2000 à 2004 et de 2007 à 2010, entraîneur, champion d’Afrique et du monde, veut revenir à la tête de cette discipline. Il a déposé son dossier de candidature le 14 décembre et a déjà reçu l’aval de la commission électorale le 17 décembre dernier. « En 2019, plusieurs entités de la savate m’ont sollicité de prendre la présidence de la fédération, mais à la suite de la décision du ministère de la Jeunesse et des sports, il faut attendre l’élection. Je me suis préparé de 2019 à ce jour pour ce come-back », a continué Parfait Rakotonindrina. Ayant baigné dans cette discipline, Parfait connaît les maux de la savate et veut de nouveau apporter sa contribution à son rayonnement. Comme tout part de la base, il mise sur un travail étroit avec les ligues régionales tant sur le plan technique qu’administratif. Auparavant, les tireurs se sont entraînés à Mahamasina, mais si Parfait est élu à la tête de la fédération, il a comme ultime mission de doter la fédération de siège. Les différents championnats seront organisés de façon périodique pour permettre aux combattants de disputer des rencontres et aussi de mieux se préparer pour les échéances internationales. Pour cette élection, la commission électorale a exigé une caution d’un million d’ariary pour les candidats. 

T.H

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici