- Publicité -
jeudi 11 août 2022
DomicilePolitiqueLe VIPvore d’angidimby, la libellule de fer

Le VIPvore d’angidimby, la libellule de fer

Devinette, qui est-ce qui pique comme un frelon ou une guêpe ? Qui file comme un guépard ? Qui est agile comme un écureuil? Qui combat en cachette comme un apache ? Qui parade dans l’air comme une alouette ? Réponse : un angidimby ! Oui, ces aéronefs appréciés pour leur agilité, leur commodité à décoller et atterrir n’importe où, qui sont devenus les appareils indispensables tant pour les militaires que pour les civils.

Dans la guerre asymétrique – armée régulière contre guérilla urbaine ou de campagne – il semblerait que les hélicos, selon les spécialistes militaires, sont d’une efficacité sans pareille. Il paraît qu’ils sont indispensables dans la logistique de guerre mais aussi dans les appuis tactiques des troupes au sol. Il n’y a qu’à voir les nombreux films où cette « libellule » démontre ses prouesses.

Dans la vie civile, on a vite compris dans le monde des affaires ce que l’on pouvait tirer des qualités d’adaptation de ce type d’ Appareil volant Imitant l’oiseau naturel (Avion) dans la recherche perpétuelle de gain de temps où sa productivité n’a pas d’égale, même si son utilisation est particulièrement onéreuse. Le politique et les maîtres des grandes administrations publiques ne sont pas en reste puisqu’ils sont devenus les estafettes de service qui se jouent des états des infrastructures terrestres et des humeurs des « rampants ». Au-delà, des abus budgétaires qu’on devine aisément, il ne faut pas oublier que leurs  « bonnes œuvres » dans l’humanitaire (dans les catastrophes naturelles comme dans les évacuations sanitaires ou d’accidents) sont à apprécier.

Mais le revers de la médaille est que l’utilisation intensive de l’hélico par les grands de ce monde entraîne aussi son lot de victimes parmi eux. Chez nous, le président Philibert Tsiranana a eu sa part de grosse frayeur quand son Alouette II s’est écrasée, heureusement à basse altitude à Tsiroanomandidy et où il a sorti son exclamation spontanée et célèbre (pardon votre honneur !) : « Saika latsaka ny t… sanabavy !». Ou encore l’ex-président Ravalomanana qui a vu les rotors de l’hélico tourner non en vol mais à ras de terre dans une rizière, la rumeur dit qu’avec sa témérité habituelle il a voulu prendre les commandes lui-même.

Puis, cet aigle en s’écrasant a entraîné la mort d’autres V.I.P comme celle de Sibon Guy ou celle de Joëlle Rakotomalala. Disparitions ou faute d’enquêtes dignes de ce nom entretiennent encore les suppositions des inévitables complotistes.

Enfin, l’angidimby a encore fait des siennes, la semaine passée, en rejetant de ses entrailles mortifiées deux autres personnalités, mais a épargné deux gendarmes dont celui qui est chargé de son corps d’armes au sein du gouvernement. Ce premier responsable de la maréchaussée, annoncé mort, un moment introuvable malgré les recherches de ses pairs, doit son salut d’abord à sa bravoure (12 heures de survie en mer) et, selon lui, à sa bonne étoile. Eh oui, seules les étoiles qui brillent deviennent des stars.

M.Ranarivao

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici