- Publicité -
dimanche 2 octobre 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueTrafic d'or aux Comores : Demande d'extradition en préparation

Trafic d’or aux Comores : Demande d’extradition en préparation

Trois personnes arrêtées aux Comores.

Les autorités comoriennes décident de mettre tout en œuvre pour lutter contre les trafics de tout genre organisés dans leur territoire. D’après les informations, le Directeur général des aéroports des Comores, et un ancien Receveur de la Douane d’Anjouan, ont été auditionnés au niveau de la Gendarmerie comorienne dans l’affaire des 49 kg de lingots d’or saisi à l’aéroport de Moroni le 28 décembre dernier. Trois individus dont deux Malgaches ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire. Côté malgache, c’est le silence radio. Pas de communication officielle sur cette affaire, pour le moment.

Absent de la capitale pendant le weekend de fin d’année, le Directeur général des Douanes se prononcera sur le sujet dans les heures qui viennent, a-t-on appris. L’on sait en effet que les acteurs de la douane malgache ont pris contact avec leurs homologues comoriens pour cette affaire. Une information émanant d’une source proche du Pôle anti-corruption (PAC) a toutefois permis de savoir que le PAC serait en train de préparer un dossier relatif à une demande d’extradition au nom des deux Malgaches interpellés dans le cadre de cette affaire.

73,5kg. Il s’agit de Azaly Failaza Pacheco, un homme de 40 ans, ingénieur informatique, né à Antananarivo, et Pierre Steny, âgé de 25 ans. Les deux hommes sont actuellement en garde à vue au niveau de la Gendarmerie des Comores. D’après les informations, ces deux trafiquants auraient déjà été cités dans l’affaire des 73,5 kg d’or saisis en Afrique du Sud le 31 décembre 2020 et auraient déjà fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. C’est pourquoi le PAC souhaite demander leur extradition. Ici le conditionnel est de rigueur. Si cette information se confirme, ce sont donc des trafiquants d’or récidivistes.

En tout cas, le mode opératoire semble identique. L’on attend désormais des explications émanant des autorités judiciaires qui ont lancé un mandat d’arrêt international en leur nom depuis le 28 décembre 2021, date de leur arrestation aux Comores. Quoiqu’il en soit, cette énième interpellation aux Comores confirme l’existence d’un grand réseau de trafiquants d’or à Madagascar. Un réseau qui continue d’opérer en toute tranquillité malgré les nombreuses interpellations de ces derniers temps. Au mois d’octobre dernier, 22,5 kg d’or ont également été saisis aux Seychelles. Une information publiée par nos confrères comoriens affirme d’ailleurs que rien que pendant l’année 2021, Azaly Failaza Pacheco, un des trois trafiquants arrêtés aux Comores, a fait au moins sept va-et-vient entre Madagascar et les Comores. Ceci explique peut-être cela.

Davis R

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici