- Publicité -
mardi, mai 17, 2022
DomicileSociétéSécurisation des vaccins Covid-19 : Les dispositions de respect de la chaîne...

Sécurisation des vaccins Covid-19 : Les dispositions de respect de la chaîne du froid, suivies à la lettre

Les chambres froides, tout comme les réfrigérateurs, font l’objet de suivis permanents des températures afin d’assurer la stabilité thermique des vaccins.

Quatre types de vaccins (AstraZeneca ; Janssen ; Sinopharm et Pfizer) sont actuellement disponibles à Madagascar, dont la sécurisation notamment au niveau de la chaîne de froid est un élément essentiel garantissant la qualité des vaccins utilisés.

Le stockage des vaccins, leur transport et leur conservation jusqu’à leur utilisation font l’objet d’une série de mesures de sécurisation afin qu’il n’y ait pas bris de la chaîne du froid. Celle-ci étant essentielle en matière de conservation de la qualité des vaccins. Face aux coupures d’électricité récurrentes, notamment à Antananarivo actuellement, en effet, l’on pourrait se demander si cette chaîne du froid reste préservée.

Circuit bien établi. Il a ainsi été appris qu’à leur arrivée à Madagascar, les vaccins empruntent aussitôt le circuit prévu par le système de sécurisation afin d’être conservés dans des conditions bien précises, attendant le moment de leur pré-positionnement dans les zones où ils sont destinés. Au niveau central, les vaccins sont conservés dans des chambres froides. La direction du Programme Elargi de Vaccination (DPEV) au sein du ministère de la Santé publique, dispose de cinq chambres froides positives et d’une chambre froide négative, ainsi que de congélateurs à ultra-basse température (-80°C) pour la conservation des vaccins. Il s’agit de chambres froides PQS (Performance, Qualité et Sécurité) agréées par l’OMS.

Unité de secours. Alimentées par l’électricité de la JIRAMA, ces chambres froides sont également liées, pour plus de sécurité, à un groupe électrogène disposant d’un système de démarrage automatique en cas de coupure d’électricité. Chaque chambre froide est dotée de deux unités frigorifiques, dont l’une, servant de secours en cas de panne de l’autre. Ainsi, les chambres froides disposent d’une source électrique fiable 24h/24 et leur maintenance est assurée journalièrement suivant un plan de maintenance bien défini, établi avec plusieurs partenaires techniques et financiers.

Frigo solaire. Au niveau des structures périphériques où les vaccins sont acheminés, tels les centres de santé de base (CSB), elles disposent de réfrigérateurs alimentés à 80% par des systèmes solaires afin d’éviter le bris de la chaîne du froid en cas de perturbation de la source électrique conventionnelle. L’objectif est de solariser totalement, à terme, les équipements de la chaîne du froid. En cas de panne, les réfrigérateurs peuvent maintenir la température à un seuil inférieur à 8°C pendant 3 jours, le temps d’assurer le dépannage ou du transfert des vaccins vers d’autres sites disposant d’un réfrigérateur fonctionnel.

Système de suivi des températures. Afin de garantir la stabilité thermique des vaccins ainsi entreposés, la température des réfrigérateurs est relevée tous les jours, le matin et l’après-midi. Un suivi est effectué à partir de Fridgetag, un dispositif de suivi de la température avec conservation des données pendant un mois. Pour les réfrigérateurs solaires, le suivi est effectué à partir du système DATA Logger qui permet de savoir la température en temps réel de chaque équipement, avec historique et déclenchement d’alerte (sonore, visuelle et envoi SMS aux responsables) en cas de températures haute ou basse, dépassant les plages définies pour la conservation des vaccins.

Quant aux chambres froides, le suivi de la température est effectué à partir du système LOGTAG 2 : ce système permet également de disposer des mêmes éléments : températures en temps réel de chaque équipement, avec historique et déclenchement d’alerte sonore, visuelle et envoi de SMS en cas de températures hors plage.

Expiration. Par ailleurs, les dates d’expiration des vaccins sont vérifiées régulièrement. De même, des contrôles sont effectués, utilisant les Pastilles de Contrôle des Vaccins (PCV). De même, des supervisions périodiques sont menées à plusieurs niveaux, avec l’implication des agents des partenaires techniques et financiers, pour le contrôle de la qualité des vaccins.

Le transport et le maintien des vaccins à bonne température durant leur utilisation au niveau des sites de vaccination, font également l’objet de dispositions bien rodées. Ce, afin de ne rompre aucun maillon de la chaîne jusqu’à l’utilisation finale du vaccin : l’administration de la dose.

Hanitra R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici