- Publicité -
dimanche, mai 22, 2022
DomicileÀ lireInondation pluviale : Menace de rupture de plusieurs digues à Antananarivo

Inondation pluviale : Menace de rupture de plusieurs digues à Antananarivo

Alors que les fortes pluies se poursuivent, le niveau d’eau monte de plus en plus à Antananarivo.

Les collectivités décentralisées et les populations riveraines interviennent avec l’APIPA pour limiter les dégâts des fortes pluies qui inondent la capitale depuis plusieurs jours.

L’évacuation des eaux de pluie est de plus en plus critique pour Antananarivo. Hier, l’APIPA (Autorité pour la Protection contre les Inondations de la Plaine d’Antananarivo) a fait état de plusieurs risques de rupture au niveau des digues. Dans le 3e arrondissement de la ville d’Antananarivo, plus précisément à Ankorondrano Andranomahery, une brèche s’est déjà formée en rive gauche du canal Andriantany. Des interventions ont été faites, selon l’Autorité, notamment le colmatage fait par le Fokontany, la population et la SOGEA qui ont utilisé les matériels de l’APIPA et plus de 500 sacs pour boucher la brèche. Dans la commune de Fiadanana, une menace de rupture a été aperçue au niveau de la digue Sisaony. 1 000 sacs ont été utilisés pour éviter cette rupture. À Alasora, la zone basse est déjà inondée. Depuis 2 jours, l’APIPA utilise 2 pompes d’une capacité de 250m3 par heure pour essayer d’évacuer l’eau.À Ambohitrimanjaka Ampiriaka, l’APIPA a également constaté une menace de rupture de digue, sur la rive droite de Sisaony. Selon les informations, le colmatage de celle-ci est déjà achevé, grâce aux actions de la commune, du fokonolona et de l’APIPA qui ont utilisé plus de 1 000 sacs.

Suivi de près. Les travaux ont été suivis par des techniciens de l’Autorité, du BNGRC (Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes) et du FID (Fonds d’Intervention pour le Développement) qui ont encore identifié les autres digues à risques, hier. À Ambohimangakely, du côté du By-pass, des travaux de canalisation sont menés par la commune et les riverains, sous l’égide de la DRATP (Direction Régionale de l’Aménagement du Territoire), avec le suivi technique de l’APIPA pour lutter contre cette inondation pluviale. À noter que plusieurs quartiers sont victimes de l’inondation causée par les fortes pluies, depuis le weekend dernier. À Anosipatrana, Ilanivato, Ampangabe, l’APIPA mobilise des pompes pour évacuer l’eau. Selon les techniciens, le curage du siphon est difficile avec les moyens humains utilisés. Ils ont évoqué la nécessité d’un hydrocureur pour accélérer les travaux. Par ailleurs, les déchets et les remblayages ont toujours été cités comme principales causes de cette inondation de la capitale. Lors d’une table ronde qui se tiendra ce jour à la salle vitrée du MATSF (Ministère de l’Aménagement du Territoire et des Services Fonciers), les représentants de ce département discuteront des remblais et constructions illicites qui ont proliféré du côté du By-pass et d’Ambohimangakely.

Antsa R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

3 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici