- Publicité -
mardi, mai 17, 2022
DomicileEconomieProjet de reforestation : Mécanisation des sites identifiés par le Sénat à...

Projet de reforestation : Mécanisation des sites identifiés par le Sénat à Ankazobe

L

Lors du lancement du projet de reforestation mené par le président du Sénat, Herimanana Razafimahefa dans la commune de Tsaramasoandro à Ankazobe.

e projet de reforestation à grande échelle mené par le Sénat dans le district d’Ankazobe est bel et bien lancé. 

Après avoir identifié des terrains d’une grande superficie en étroite collaboration avec les Collectivités territoriales décentralisées, le Sénat a lancé officiellement le projet de reforestation à grande échelle dans le district d’Ankazobe. Une délégation conduite par le président de cette institution, Herimanana Razafimahefa, accompagné par le sénateur doyen, Jean André Ndremanjary et le sénateur benjamin, Hajaniaina Tahina Andrianandrasana, s’est rendue hier sur place, pour ce faire. Une mécanisation des sites de reforestation a été entreprise avec la mobilisation des tracteurs afin d’assurer le labour des grandes parcelles de terre inexploitées depuis des années, dans la commune rurale de Tsaramasoandro, district d’Ankazobe. Une partie des jeunes plants de différentes espèces comme l’acacia et bien d’autres espèces autochtones, y ont déjà été mises en terre en partenariat avec les communautés locales.  

Sécurisation pérenne. Il est à noter que d’autres variétés d’espèces de plantes, dont entre autres, des arbres fruitiers, le palissandre et les espèces à croissance rapide telles que l’eucalyptus, seront également plantées sur les sites identifiés dans ce district classé parmi les zones rouges en matière de recrudescence de l’insécurité et des feux de brousse. « Ce projet de reforestation à grande échelle n’est pas ainsi un simple reboisement étant donné qu’une technique de plantation plus performante sera appliquée sur chaque site. À titre d’illustration, l’épandage des engrais s’avère primordial après le labour des terrains et la mise en terre des jeunes plants. Ce qui permettra de favoriser leur croissance. Et ce n’est pas tout ! Un système de forage sera mis en place afin d’assurer l’irrigation des sites de plantation tout au long de l’année. En outre, nous allons construire une infrastructure servant à installer des éléments des forces de l’ordre pour une sécurisation pérenne de ces sites », a fait savoir le président du Sénat, Herimanana Razafimahefa. 

Électrifier les villages. Par ailleurs, ce chef d’institution a tenu sa promesse à la population du fokontany de Borikely, toujours dans la commune rurale de Tsaramasoandro. Il lui a apporté des panneaux solaires servant à alimenter en électricité cette localité, pour la première fois de son histoire, alors qu’il s’agit d’une zone à forte concentration de population issue des communes environnantes surtout durant les jours de marché. Certains viennent pour s’approvisionner en nourritures et autres produits du quotidien tandis que d’autres y écouleront leurs productions agricoles et du bétail. « Il s’avère important d’électrifier les villages afin de lutter contre l’insécurité. Et parlant de l’adduction en eau potable du fokontany de Borikely, des techniciens du ministère en charge de l’Eau, de l’Hygiène et de l’Assainissement effectueront bientôt une descente sur le terrain afin de mener des travaux de conduction d’eau venant de la source pour alimenter le fokontany », a déclaré le président du Sénat, Herimanana Razafimahefa. La population locale n’a pas caché sa joie face à ce grand cadeau de nouvel an qu’elle a reçu. « C’est une grande première dans l’histoire de Borikely qu’un chef d’institution tienne la promesse qu’il nous a faite », a confié le chef du fokontany. 

S’entraider. Mais avant d’emprunter la Route nationale No 4 menant vers le district d’Ankazobe, cette délégation conduite par le président du Sénat, est venue au chevet de la population sinistrée d’Andramiarina, victime des intempéries, dans le fokontany de Morondava, commune d’Ambohibao Antehiroka. Elle a ainsi offert à ces sinistrés neuf sacs de riz et quatre cartons d’huile alimentaire. « Ce n’est qu’un début. Nous allons encore vous apporter d’autres soutiens avec les autres sénateurs. En effet, il faut toujours s’entraider surtout durant ce moment difficile », a-t-il conclu. 

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici