- Publicité -
mercredi, mai 18, 2022
DomicileMidiRamaMadagascar dans l’attente des prochains cyclones 

Madagascar dans l’attente des prochains cyclones 

La Grande île n’avait pas connu pareille tourmente depuis plusieurs années. La capitale malgache a été submergée par les eaux de pluie de la dépression tropicale Ana. Les habitants de la capitale ont été surpris par ces torrents qui ont envahi les rues et inondé de nombreux quartiers de la ville. Le phénomène a surpris par son ampleur et le désarroi de tous ceux qui ont vu leurs maisons envahies par des flots boueux faisait peine à voir. Les autorités ont très vite réagi et les secours ont été organisés. Le BNGRC a supervisé les opérations. L’État et la CUA ont, chacun à leur niveau, aidé les milliers de sinistrés jetés à la rue. Les sites d’hébergement ont été vite installés et ont recueilli des familles désemparées. Ils ont été très vite bondés et il a fallu mettre en place de nouvelles structures d’accueil. La situation sur le plan humanitaire a été à peu près maîtrisée. La population a été installée dans les gymnases et dans les EPP et a reçu la nourriture et les soins adéquats. Mais les intempéries ont continué à dégrader le cadre environnemental. Les effondrements d’habitation et les éboulements n’ont pas cessé. Les destructions de routes et de ponts, les ruptures de barrage se sont succédé. Les côtes d’alerte sur les grandes voies d’eau de la ville ont été presque atteintes. C’est dans ce contexte qu’a été décrété l’état de sinistre national, toutes les conditions requises ayant été constatées. L’État va pouvoir disposer des 35 millions de dollars du fonds destiné aux sinistres octroyés par la Banque mondiale. Il va les utiliser pour financer les filets de sécurité et le « vatsy tsinjo » et aider à la reconstruction des logements détruits des sinistrés. Les Malgaches ne sont pas encore tirés d’affaires et s’apprêtent à subir les assauts du cyclone Batsirai qui se trouve encore à 3 300 km de la Grande île et qui va toucher la côte Est la semaine prochaine. Il se renforce progressivement et amène avec lui des rafales de vent dont la vitesse est de 165 km/h. Madagascar s’apprête à endurer de nouvelles épreuves et ses habitants doivent s’armer de courage car le pire est peut être à venir.

Sur le plan international, le problème de la Covid-19, même s’il n’est plus aussi préoccupant qu’avant, continue de dominer l’actualité. La progression des cas de contaminations est constatée dans tous les pays, mais elle n’influe pas sur les politiques de santé. En fait, il semble admis que la situation sanitaire est à peu près maîtrisée, la vaccination empêchant les formes graves de la maladie. L’OMS affirme qu’en Europe, le variant Omicron a permis de juguler l’épidémie et que le pire est passé. Les mesures prises par les autorités sanitaires ne sont plus aussi contraignantes. L’Espagne a été l’une des premières nations à abandonner l’obligation du port du masque. Le Danemark est aussi dans ce cas. La France ne leur a pas encore emboîté le pas, mais elle va au mois de février assouplir toutes les mesures qui avaient été prises. Le pass vaccinal est obligatoire pour le moment, mais il n’est pas exclu de voir son abandon dans l’avenir.

L’Afrique est devenu, ces derniers temps, le continent des coups d’État. Au Soudan, en Guinée, au Mali et aujourd’hui au Burkina Faso, les putschs se succèdent. La junte militaire malienne semble pour le moment solidement installée et a pris ses distances avec le camp occidental. Les sanctions de la CDAO ne l’ont pas fait reculer. Le président Roch Kaboré du Burkina Faso vient d’être destitué par des militaires et a été placé en détention.

La population malgache a commencé l’année 2022 sous les eaux et va traverser des moments aussi éprouvants. Le cyclone Batsirai qui approche de la Grande île ne va lui laisser aucun répit. La Grande île est en train de glisser lentement vers le gouffre, mais les Malgaches vont peut-être avoir ce sursaut d’orgueil dont ils ont besoin.

Patrice RABE

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici