- Publicité -
vendredi, mai 27, 2022
DomicilePolitiqueGénéral Richard Rakotonirina : Absence remarquée sur le front

Général Richard Rakotonirina : Absence remarquée sur le front

: Le ministre de la Défense nationale a pour habitude d’être sur le devant de la scène.

Depuis plusieurs semaines, le ministre de la Défense nationale a disparu de la scène et est devenu plus discret, alors qu’il est habitué à occuper le front office.

Il a été aperçu en public lors de l’opération de recherche des corps des officiers morts lors de l’accident d’hélicoptère à Mahambo, en fin décembre dernier. Depuis, le général Richard Rakotonirina disparaît petit à petit de la scène médiatique. Pour un habitué des opérations de communication autour de ses déplacements comme lui, le retrait de la scène ne paraît pas anodin et peut même être lourd de sens. Aussi, quand on voit qu’il a laissé le soin à son secrétaire général, le vice-amiral Ranaivoseheno, de le représenter parfois ces dernières semaines pendant les cérémonies, les interrogations pleuvent.

Humanitaires. En effet, pendant que le gouvernement se mobilise dans le cadre du sinistre provoqué par le passage de Ana dans le pays, le médiatique Richard Rakotonirina brille par ses absences sur le « terrain ». Plusieurs ministres donnent de la visibilité à leurs actions humanitaires en faveur des sinistrés depuis plusieurs jours, mais le patron des armées reste toujours dans l’ombre. Pourtant, lors des précédentes saisons de pluie, quand le président de la République était en déplacement pour constater l’état du sinistre, le ministre de la Défense nationale, avec les autres hauts responsables des forces armées, assuraient une présence effective à ses côtés, en bon soldat. Mais tout récemment, il a laissé la scène occupée par le ministre de la Sécurité publique, qui, en revanche, a toujours accompagné le chef de l’Etat lors de ses déplacements dans la capitale durant les moments forts des intempéries. A leurs côtés, le général Rakotonirina brille par son absence.

Flou. Qu’arrive-t-il alors au ministre de la Défense nationale ? Est-il en mission à l’extérieur ? Si c’est le cas, pourquoi son département évite-t-il d’évoquer l’objet de son déplacement ? Du côté d’Ampahibe, comme d’habitude, on préfère garder le silence et entretenir, à cet effet, le flou. Comme ce fut le cas lors de la précédente vague de pandémie, lorsque le général Richard Rakotonirina aurait bénéficié de soins à l’extérieur. La communication officielle du ministère de la Défense nationale, à cette époque, n’a, à aucun moment, affirmé ni infirmé les bruits de couloir sur sa maladie. La transparence, dans ce cas, est loin d’être le point fort d’Ampahibe. De quoi faire grincer les dents des défenseurs de la redevabilité des agents publics.

Rija R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici