- Publicité -
samedi 24 septembre 2022
DomicileVisionLa Grande île doit se préparer au pire avec Batsirai

La Grande île doit se préparer au pire avec Batsirai

Madagascar ne s’est pas encore remise des séquelles des intempéries de la dépression tropicale Ana que l’Ile va bientôt subir les assauts du cyclone tropical Batsirai. C’est une épreuve encore plus pénible que la population va devoir surmonter. Les services météorologiques suivent avec inquiétude la trajectoire de ce météore qui est en train de se renforcer en mer. Le temps magnifique qui règne en ce moment est trompeur et il va falloir faire face au pire dans les jours à venir.

La Grande île doit se préparer au pire avec Batsirai

Hier, Batsirai se trouvait à plus de 1 000 km de nos côtes. Mais son image satellite donne une idée de son envergure. Les spécialistes de la météo affirment qu’il se déplace lentement, mais qu’il amène avec lui des vents de 140 km/h. Le BNGRC a publié un communiqué plutôt alarmant, alertant les populations de différents districts  et leur demande de se préparer à l’arrivée du cyclone. Batsirai devrait, dit-il, entrer sur la côte Est, entre Foulpointe et Manakara, vendredi. Le BNGRC estime que les dégâts qu’il occasionnera seront bien plus importants que ceux d’Ana. L’organisme, dit-on, se prépare à affronter la situation. Il prévoit près de 500 000 sinistrés. On frémit devant ce chiffre qui donne une idée de l’ampleur de la catastrophe que le pays va subir. On tremble en pensant aux conditions dans lesquelles vont devoir être hébergés tous ces malheureux. L’état de sinistre national a été décrété après le passage d’Ana. Le pays aura besoin d’un soutien important de la communauté internationale pour arriver à s’en sortir. C’est toute l’île qui va être impactée par les ravages du cyclone Batsirai. Il faudra préparer encore plus de sites d’hébergement qu’au mois de janvier. Les lieux d’accueil ont été recensés. Il faudra qu’un nombre encore plus important d’écoles soit mis à la disposition des  sinistrés. Les “tranompokonolona” vont être, eux aussi, réquisitionnés. On craint que les moyens mobilisés soient insuffisants. Madagascar va devoir se préparer à affronter l’une des plus redoutables épreuves qu’elle aura connue ces dernières années.

Patrice RABE

- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,424AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici