- Publicité -
vendredi, mai 27, 2022
DomicileSociétéCyclone tropical Batsirai : 29 décès, 91 066 sinistrés dont 59 680...

Cyclone tropical Batsirai : 29 décès, 91 066 sinistrés dont 59 680 déplacées selon le BNGRC

La situation qui prévaudrait actuellement dans le district d’Ikongo serait préoccupante selon le député Jean Brunel Razafintsiandraofa.

La divergence des chiffres relatifs aux cas de décès causés par le passage du cyclone tropical Batsirai à Madagascar et publiés par les sources dites «officielles» commence à faire poser des questions. 

Le bilan provisoire publié par le Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes ou BNGRC, à 14 heures locales, comptabilise sept décès de plus que celui d’hier. En tout et pour tout, cet organisme rattaché au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation aurait recensé 29 décès liés au passage du cyclone tropical intense Batsirai. Le BNGRC fait également savoir que le pays comptabilise actuellement 91 066 sinistrés (18 842 ménages). Le nombre de personnes déplacées s’élève à 59 680 (13 125 ménages) si l’on se fie toujours au bilan provisoire de cet organisme. Ces personnes ont ainsi été déplacées, de façon provisoire, dans des sites d’hébergement, explique le BNGRC. Bien que les statistiques publiées par cet organisme montent de jour en jour, les données sont loin de ce que d’autres sources, qui se disent être dans les localités touchées, communiquent. 

Ikongo. Les informations communiquées par le député de Madagascar élu dans le district d’Ikongo, Jean Brunel Razafintsiandraofa, font quant à elles état de «96 pertes humaines rien que dans le district» en question. Soit huit (08) décès enregistrés dans la commune urbaine d’Ikongo , quarante-quatre (44) dans la commune rurale d’Ankarimbelo, trente (30) dans la commune rurale d’Antodinga, neuf (09)  dans la commune rurale de Tanakamba, deux (02) dans la commune rurale d’Ambatofotsy, et un décès chacun pour les communes rurales d’Ambinanitromby, Sahalanona et Manapatrana. Le député Jean Brunel Razafintsiandraofa de motiver sa communication en faisant savoir que «ces données ont été le fruit des récoltes d’information menées par les assistants parlementaires, les maires ainsi que les chefs de Fokontany sur place». Aussi, le parlementaire note la situation de sinistres endurée par les populations locales. «Il y a beaucoup de sinistrés qui ont tout perdu. Certaines personnes n’ont plus que les vêtements qu’ils ont porté durant le passage de la catastrophe», déplore le député de Madagascar. La communication effectuée par ce dernier relate également «la difficulté pour les populations sinistrées de reprendre leur vie à cause de l’enclavement du district causé par la montée des eaux». 

José Belalahy

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici