- Publicité -
vendredi, mai 20, 2022
DomicilePolitiqueRaoul Arizaka Rabekoto : Trois mois d'incarcération au Bénin

Raoul Arizaka Rabekoto : Trois mois d’incarcération au Bénin

Trois mois d’incarcération au Bénin.

Quid de la demande d’extradition que le Pôle Anti-Corruption d’Antananarivo a envoyée auprès des autorités béninoises pour réclamer l’extradition du président de la Fédération Malagasy de Football, Raoul Arizaka Rabekoto ? C’est la question que se posent les observateurs. 

Arrêté au Bénin le 19 novembre 2021, celà fait donc un peu moins de trois mois que l’ancien Directeur général de la Caisse nationale de prévoyance Sociale (CNAPS) est incarcéré dans ce pays. Pour l’heure, aucune information officielle n’a été faite par la Justice béninoise à propos des conditions de détention. Son arrestation a cependant été confirmée par un haut responsable au niveau du PAC, puis par le ministre des Affaires étrangères, Patrick Rajoelina qui a annoncé qu’il était en détention à Cotonou, avant de confirmer qu’une procédure d’extradition a été engagée. La question est de savoir si ladite procédure n’a pas abouti. Pourquoi ce silence risquant d’être interprété comme  » complice  » ? Pour l’heure, la justice malgache et le ministère des Affaires étrangères qui est en contact avec les autorités béninoises préfèrent jouer la carte de la discrétion. L’on remarque d’ailleurs que la même stratégie est en train d’être utilisée concernant les affaires de trafics de lingots d’or interceptés en Afrique du Sud et aux Comores.

Faux et usage de faux. Il convient de rappeler que Raoul Arizaka Rabekoto a été inculpé pour détournement de deniers publics, abus de fonction, faux et usage de faux. Jugé par contumace fin novembre, par le Pôle Anti-Corruption, il a été condamné à une peine de 10 ans de travaux forcés assortie de 500 millions d’ariary d’amende. Depuis, un mandat d’arrêt international a été lancé à son encontre. Mais malgré l’existence de cette décision de justice, le patron de la Fédération Malagasy de Football a continué, et continue toujours d’exercer son rôle. D’ailleurs, lors de cette arrestation au Bénin, il a été envoyé en mission de médiation par la FIFA. Force est aussi de rappeler que le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM), ayant siégé en Conseil de Discipline (CODIS), a déjà prononcé la révocation du corps de la magistrature de Raoul Arizaka Rabekoto. Trois mois et une semaine après son arrestation au Bénin, les observateurs attendent des informations émanant des autorités judiciaires, concernant l’évolution de ce dossier.

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici