- Publicité -
vendredi, mai 27, 2022
DomicileVisionUne escalade qu’il faut stopper à tout prix

Une escalade qu’il faut stopper à tout prix

C’est une nouvelle étape qui a été franchie dans la confrontation entre Vladimir Poutine et l’Union européenne. Le ton s’est durci des deux côtés et la mise en alerte des forces nucléaires décrétée par Vladimir Poutine a répondu à toute une série de sanctions très dures à l’encontre de la Russie. C’est avec une certaine crainte que les observateurs ont suivi, hier après-midi, le déroulement de cette escalade qui risque de mener à une véritable apocalypse si les deux camps n’y prennent pas garde.

Une escalade qu’il faut stopper à tout prix

Au quatrième jour des opérations militaires russes en Ukraine, la résistance s’est organisée. Ce qui devait être une guerre éclair s’est transformée en un enlisement. Les soldats russes se sont heurtés à des hommes et des femmes décidés à les stopper coûte que coûte. Ces résistants qui ont reçu une formation militaire sommaire sont allés à l’assaut de leurs adversaires avec de simples fusils. Ils ont réussi à stopper les chars lourds qu’ils avaient en face d’eux. Les combats ont été acharnés et le moral des Ukrainiens n’a jamais baissé              . Les Européens ont commencé à égrener leurs sanctions qui sont extrêmement sévères. Elles vont affecter durement l’économie russe. La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et les États-Unis ont fait parvenir des armes aux Ukrainiens. Ce sont des lance-grenades et des missiles anti-chars. Vladimir Poutine a été pris au dépourvu par la tournure des événements. Il avait d’abord demandé la tenue de pourparlers avec le président ukrainien. Les négociations devaient se tenir en Biélorussie. Il s’est heurté au refus de ce dernier. C’est dans ce contexte qu’il a annoncé, lors d’une intervention télévisée, la mise en alerte des forces nucléaires russes. Cette déclaration a fait frémir les téléspectateurs occidentaux. La menace a été prise au sérieux par les spécialistes qui ont été interrogés. C’est le souvenir de la crise des missiles de Cuba qui est tout de suite venu à l’esprit de tous. Le bras de fer entre Poutine et les Occidentaux commence. La surenchère est pour l’instant verbale et les négociations devraient avoir lieu.

Patrice RABE

 

 

 

 

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici