- Publicité -
vendredi, mai 20, 2022
DomicilePolitiqueCorruption à la CNaPS : Des dirigeants se partagent une commission de 1,3...

Corruption à la CNaPS : Des dirigeants se partagent une commission de 1,3 milliard d’ariary

La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS) ne cesse de faire parler d’elle. Rebondissements dans les affaires impliquant des responsables de l’établissement.

Le Bureau Indépendant Anti-Corruption (Bianco) a publié, hier sur son site, des informations accablantes sur les affaires de corruption impliquant certains responsables de la CNaPS. Des affaires qui ont marqué les débats sur les réseaux sociaux cette semaine.

En effet, « sur la base des premières informations recueillies, les investigations du Bianco ont permis de déceler un achat de terrain d’une superficie de 9700 m2 dont le vendeur et en même temps propriétaire n’était autre qu’un membre du Conseil d’Administration de cet établissement », a souligné le Bianco. Une découverte qui n’est pas favorable pour les responsables qui tentent le tout pour étouffer l’affaire. « Les personnes soupçonnées ont été déférées au parquet du PAC après leur garde-à-vue dans les locaux du Bianco », peut-on lire sur le site.

Commission. « Consentie par le premier responsable de cet établissement après aval de son instance délibérante, cette vente illégalement disproportionnée (un prix exorbitant de 12,5 milliards d’ariary pour un terrain d’une superficie de 9 700m2 ) a permis à certains membres et dirigeants de la CNaPS de bénéficier d’une commission de 1,3 milliard d’ariary versée, après partage, sur leurs comptes bancaires respectifs », continue le Bianco. Ainsi, le premier responsable de la CNaPS, et certains membres et dirigeants sont impliqués de près ou de loin dans cette affaire.

A part cet achat de terrain, le Bianco a aussi pu conclure à l’implication de ces responsables dans d’autres affaires. « Ont finalement été relevées, lors de ces investigations minutieusement menées, plusieurs infractions de corruption telles que des cadeaux illicites et des conflits d’intérêts », a indiqué le Bianco.

Julien Rakotomalala

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici