- Publicité -
vendredi, mai 20, 2022
DomicileÀ lireGouvernement : Hajo Andrianainarivelo claque la porte

Gouvernement : Hajo Andrianainarivelo claque la porte

Le parti MMM volera de ses propres ailes.

Le parti Malagasy Miara-Miainga et son président national ne seront plus dans le prochain gouvernement.

Coup de théâtre. Hajo Andrianainarivelo ne sera plus ministre dans le prochain gouvernement qui devrait voir le jour d’ici peu. Le président national du parti Malagasy Miara-Miainga a annoncé officiellement cette décision, hier, devant la presse. « Les conditions actuelles ne permettent plus au parti Malagasy Miara-Miainga de rester au sein du gouvernement », a soutenu le bureau politique de ce parti. Cette annonce du ministre de l’Aménagement du Territoire et des Services fonciers met fin aux années de collaboration entre Hajo Andrianainarivelo et le président de la République. Le président du MMM va se consacrer à son parti, et oublie son alliance avec la plateforme présidentielle. « Dorénavant, nous allons nous préoccuper à dynamiser notre parti, de mettre en place ses différents démembrements », a-t-il affirmé.

Opposition. Hajo Andrianainarivelo est un fidèle allié du président de la République. Mais son départ sonne le glas de ces années de grand amour entre les deux politiciens. Il figure parmi les cercles des partisans de la première heure de Andry Rajoelina depuis que ce dernier est entré dans l’arène politique. Il a toujours fait partie des gouvernements successifs sous Andry Rajoelina depuis 2009, notamment pendant la période transitoire de 2009-2013 durant laquelle l’ingénieur de formation a occupé le poste de vice-premier ministre en charge de l’Aménagement du territoire, et depuis 2018 quand le leader du « mouvement orange » devient président de la République. Sous le régime Hery Rajaonarimampianina, entre 2013 et 2018, le président du parti MMM a choisi le camp de l’opposition toujours aux côtés de Andry Rajoelina jusqu’à son accession au trône en 2019.

Strapontin. Le parti MMM a soutenu l’actuel président de la République lors des élections de 2018. Hajo Andrianainarivelo a intégré de nouveau le gouvernement. Mais ses portefeuilles se sont fait grignoter petit-à-petit. Il a commencé avec un département qui s’occupe de l’Aménagement du territoire, des Travaux publics et de l’Habitat et finit par un poste, jugé comme « strapontin » par les observateurs, de ministre de l’Aménagement du Territoire et des Services fonciers. En 2019, le parti MMM débarque avec ses gros sabots, musclés par plusieurs élus, députés et maires, et a occupé trois postes au sein du gouvernement, notamment l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, l’Éducation nationale ainsi que l’Aménagement du territoire.

Condamnation de la Russie. Pourtant, « nous ne serons pas un adversaire de ce régime, car nous avons participé à le mettre en place » selon Hajo Andrianainarivelo. En tout cas, « le parti MMM remercie le président de la République Andry Rajoelina de lui avoir accordé sa confiance pendant la période au cours de laquelle nous avons travaillé ensemble pour le développement et l’encourage toujours à veiller à l’intérêt supérieur de la Nation », a affirmé le bureau politique du parti dans sa déclaration. Le divorce est donc consommé après cette phrase de remerciements de la part du parti MMM. La divergence se fait déjà sentir. Notamment sur la crise ukrainienne. Le parti de Hajo Andrianainarivelo « condamne l’invasion russe en Ukraine car elle viole le droit international ».

Rija R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

4 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici