- Publicité -
vendredi, mai 27, 2022
DomicileFaits-DiversMbola Rajaonah : Transféré à la prison d’Imerintsiatosika

Mbola Rajaonah : Transféré à la prison d’Imerintsiatosika

« Il a été transféré dans la soirée de mercredi dernier à la prison de haute sécurité d’Imerintsiatosika. Un centre de détention dans lequel les détenus ne peuvent pas préparer eux-mêmes leur repas car ces derniers sont servis par l’établissement. Avec cette situation, nous ne cachons pas notre crainte quant à la vie de Mbola Rajaonah (M.R). Lui-même, ayant déjà été victime d’une tentative de meurtre par empoisonnement dans la prison. Depuis, il (M.R) a décidé de préparer ses repas pour préserver sa vie. Maintenant qu’il est dans un établissement privé, la crainte est à son comble pour nous, sa famille », a expliqué hier Me Eric Rafidison qui assure la défense de M.R et non moins représentant de la famille du concerné devant la presse. Hier, l’avocat a déposé une lettre au président du siège du pôle anti-corruption, protestant cette détention à Imerintsiatosika. Il a ensuite largement diffusé la copie de cette lettre. La communauté internationale figure d’ailleurs parmi les destinataires. « On nous a avancé que M.R aura facilement accès aux soins dans cet établissement. Non, il ne faut pas se leurrer puisqu’il n’y a même pas de médecin dans la prison d’Imerintsiatosika alors que M.R, comme l’attestent trois médecins d’État, est dans une situation sanitaire grave.

Droit civil. « Outre cela, le fait qu’on lui soumette un repas commun s’avère propice à un risque d’empoisonnement. Il faut le dire, il en a déjà été victime et à plusieurs reprises depuis sa détention en 2019 », a continué Me Rafidison. Face à tout cela, il va jusqu’à penser que ce transfert revêt une solution de facilité pour mettre en péril la vie de son client. Le juriste n’a pas manqué d’évoquer des points de droit. « Dans la logique des choses, une maison de force n’est pas destinée à une détention provisoire. M.R y a déjà passé trois ans de sa vie sans qu’il n’ait été jugé. La situation est d’autant plus mauvaise avec ce transfert dans une maison de haute sécurité en guise de simple détention préventive », a-t-il martelé. En ce qui concerne son état de santé, trois différents médecins d’État sous-serment et non moins envoyés par l’État, l’ont consulté. À l’issue de cette expertise, ils ont été unanimes et ont conclut que l’état de santé de Mbola Rajaonah est très grave. « Une demande d’évacuation sanitaire dans un établissement de santé a été refusée sous prétexte qu’une contre-expertise de la part d’autres médecins est requise. Autrement dit, l’État réfute l’expertise de ses agents. Face à tout cela, M.R risque de payer pour sa vie face à cet imbroglio. Que les choses soient claires, nous aspirons juste au respect du droit civil : qu’il soit soigné et jugé équitablement », a martelé l’avocat.

D.R

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici