- Publicité -
samedi 4 février 2023
DomicileÀ lireExtraction aurifère sauvage : 3 Chinois et 5 Malgaches interpellés avec une drague...

Extraction aurifère sauvage : 3 Chinois et 5 Malgaches interpellés avec une drague à Mananjary

La drague à godets saisie à Mananjary avec des fûts de gasoil à son bord.

La zone est réputée pour ses ressources aurifères. Il s’agit du district de Mananjary où des mines d’or artisanales opèrent à ciel ouvert. Mais le ministère des Mines et des Ressources stratégiques pointe son nez dans le district et met la main sur des orpailleurs illégaux. En effet, une drague à godets qui travaille illégalement dans un périmètre aurifère a été interceptée, mardi 12 avril dernier, dans le quartier de Sahasondroka, commune rurale d’Ambohimiarina, par la branche locale du ministère des Mines et des Ressources stratégiques. Cette importante machine longeant une rivière y extrait de l’or sous la houlette de trois Chinois et cinq ouvriers malgaches. Ces derniers n’ont pas pu présenter toutes les autorisations nécessaires pour opérer et sont interpellés par les autorités, notamment des agents du ministère et des éléments de la gendarmerie. Aussi, ils ont été pris en flagrant délit de violation de périmètre d’un autre titre minier dans la zone d’extraction de Sahasondroka.

Mercure. Ils sont actuellement aux mains de la gendarmerie locale pour la suite des procédures et les charges contre ces exploitants illégaux risquent de s’alourdir. Les premiers éléments des enquêtes mettent en exergue que la drague à godets qui vient d’être interceptée fait encore l’objet d’une saisie et l’un des Chinois est déjà mouillé dans une affaire concernant une autre machine d’extraction à Anosimparihy, un autre site aurifère de la région. Le bris de scellé est donc constaté par les enquêteurs. L’extraction illégale porte également atteinte à la santé publique de la région après la découverte par les agents du ministère et de la gendarmerie, d’une quantité non négligeable de mercure à bord de la drague. Cette substance qui a été utilisée par ces orpailleurs illégaux, selon le ministère des Mines et des Ressources stratégiques, s’avère dangereuse pour la santé et aurait pu contaminer l’eau courante dans le fokontany de Sahasondroka.

Assainissement. L’action menée par la direction régionale des Mines et des Ressources stratégiques met fin au parcours de ces exploitants illégaux des mines d’or à Sahasondroka. Avant, ils ont opéré en toute illégalité dans la zone, au nez et à la barbe des autorités locales. L’enquête menée devrait alors remonter jusqu’à la découverte de toutes les personnes qui auraient été de mèche avec eux, les couvertures et les maillons du circuit de distribution. Pour sa part, cette interpellation vient s’ajouter aux récents exploits du ministère des Mines et des Ressources stratégiques dans son palmarès de chasse au pillage des ressources minières du pays. Récemment, ce département dirigé par Olivier Rakotomalala, a déjà mis la main sur des pierres ornementales et des pierres précieuses à Mahajanga  ainsi que des kilos d’or à Analalava, tous extraits d’une manière illégale et qui sont déjà sur le point d’être acheminés par des trafiquants sur le marché noir. Le ministère avance dans son projet d’assainissement du secteur extractif, particulièrement dans la filière or dont le trafic a fait la mauvaise réputation du pays.

Rija R.

- Publicité -
Suivez nous
311,259FansAimer
1,754AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici