- Publicité -
vendredi, mai 27, 2022
DomicileEconomieRéseau FARMADA : Près de 90% des centres de formation agricole ne sont...

Réseau FARMADA : Près de 90% des centres de formation agricole ne sont pas accrédités

Les centres de formation agricole et rurale se développent comme des champignons dans tout Madagascar. « Parmi les 123 centres de formation privés adhérant au réseau FARMADA, éparpillés dans 13 régions, près de 90% d’entre eux ne sont pas encore accrédités par l’Etat. Raison pour laquelle nous avons poursuivi notre partenariat avec le ministère en charge de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle pour mettre en œuvre un plan d’amélioration de la qualité de la formation agricole et rurale », a expliqué Serge Merison, le président de ce réseau lors de la signature de la convention de partenariat avec le ministre de tutelle, Vavitsara Gabriella Rahantanirina tout récemment à l’hôtel Le Pavé à Antaninarenina.

En attente d’agrément. « L’objet de cette convention de partenariat vise à améliorer la qualité des offres de formation agricole et rurale en vue de professionnaliser les acteurs oeuvrant dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Ce sont notamment des secteurs contribuant au développement économique du pays surtout à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire », a soulevé ce ministre de tutelle. Et lui de rajouter que les jeunes sont également sollicités à s’y lancer. Ainsi, « 52 centres de formation privés sont en attente d’agrément, dans le cadre de cette collaboration entre les deux parties. La validation des diplômes et certificats délivrés par les centres de formation agricole et rurale par l’Etat, n’est pas en reste. En effet, ces certifications constituent un garant pour les apprenants qui se lancent dans le monde du travail ou pour les exploitants agricoles désirant emprunter auprès des institutions de micro-finance. Ces documents leur permettront également de faciliter l’accès au foncier ou aux investissements », tient à préciser le président du réseau FARMADA. Par ailleurs, les deux parties s’engagent à créer un label aux offreurs de formation agricole et rurale tout en vulgarisant, bientôt, des textes réglementaires relatifs à la validation des acquis des expériences des acteurs opérant dans les trois secteurs porteurs évoqués ci-dessus. Près de 50 000 paysans seront ainsi ciblés.

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici