- Publicité -
samedi 2 juillet 2022
- Publicité -
DomicileSociétéQMM : Compensation prévue pour les pêcheurs et usufruitiers 

QMM : Compensation prévue pour les pêcheurs et usufruitiers 

Le gouverneur de la région Anosy, Jocelyn Raharimbola reste confiant quant à l’issue de cet accord.

Une lumière au bout du tunnel ? Après la signature de l’accord entre la société minière QMM et l’ensemble des parties prenantes comprenant les autorités locales, les notables, les représentants des manifestants, l’ensemble de la communauté et les membres de la société civile autour du gouverneur de la région Anosy, la situation a trouvé une issue favorable. Cet accord porte sur quatre axes dont le renforcement du système d’adduction d’eau potable pour la ville de Taolagnaro, la prise en compte de la situation des pêcheurs du système lagunaire due à la mise en place du seuil déversoir et les sujets fonciers touchant les usufruitiers. Le gouverneur de la région Anosy, Jocelyn Raharimbola qui a toujours été le médiateur entre cette société minière et les représentants des manifestants, a assuré que toutes les démarches sont en cours pour la réparation du préjudice subi en fonction du Plan de gestion environnemental et social (PGES) du QMM. « Les détails des actions qui auraient dû être entreprises par cette société minière pour la communauté locale, les pêcheurs ainsi que les propriétaires terriens se trouvent dans ce plan. Une commission ad hoc et un guichet unique ont déjà été mis en place pour prendre en main les problèmes liés aux fonciers », rassure-t-il.

Transparence. En tant que médiateur, le gouverneur de la région Anosy mise également sur la transparence dans le traitement de ce dossier et veille à ce que toutes les procédures soient respectées. « Le  recensement des pêcheurs et des usufruitiers est obligatoire avant de procéder à la compensation proprement dite. La commission qui s’en charge veille à ce que chacun d’eux ait un certificat de résidence et une carte d’identité nationale avec toutes les vérifications qui s’imposent. Une opération qui nécessite du temps et qui ne pourra pas se faire du jour au lendemain », précise Jocelyn Raharimbola. 

Narindra Rakotobe 

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici