- Publicité -
samedi 2 juillet 2022
- Publicité -
DomicilePolitiqueRefonte totale des listes électorales :  Feu vert du gouvernement

Refonte totale des listes électorales :  Feu vert du gouvernement

Une liste électorale assainie et crédible est attendue

Les préparatifs des prochaines échéances électorales vont connaître la refonte du fichier électoral. La réforme du cadre légal reste toutefois une question qui divise.  

Le gouvernement a donné le feu vert de la refonte totale des listes électorales et du registre national électoral. Le compte rendu public du conseil du gouvernement du 11 mai dernier a souligné l’adoption de cette mesure qui devrait bousculer une réforme au niveau de l’organisation des prochaines élections. La dernière refonte de la liste électorale remonte à 2010. Mais, cette fois-ci, le gouvernement compte, en effet, rouler pour cet exercice, malgré les tergiversations, qui vont intervenir à moins de deux ans des prochaines élections présidentielles prévues en 2023. La refonte totale de la liste électorale est prévue par la loi et devrait avoir lieu tous les dix ans. 

Opposition. Cette opération, qui devrait être précédée, en effet, d’un nouveau recensement électoral, a été sollicitée par l’opposition depuis l’éclatement des millions de cas de doublons de numéros de carte nationale d’identité qui ont été soulevés par Thierry Rakotonarivo, ancien membre de la commission électorale. Elle est devenue un cheval de bataille de l’opposition. Les partis d’opposition jugent nécessaire une telle initiative afin de « pouvoir tenir une élection apaisée » conjuguée avec la révision des textes électoraux. 

Rigueur. « C’est une bonne chose » a, en tout cas, reconnu la société civile. Mais elle devrait « se faire en toute rigueur et beaucoup de célérité », a lancé Hery Rason, directeur exécutif de l’Ong Ivorary. En avril dernier, l’association CNOE a pipé mot de cette opération qui, selon elle, a été déjà abordée avec la commission électorale. Toutefois, l’initiative devrait être suivie d’un accompagnement budgétaire, soutient Hery Rason. « L’opération devrait être inscrite dans la Loi de Finances Rectificative » afin que les budgets nécessaires soient mobilisés.  

Cadre légal. La refonte du fichier électoral fait également partie des recommandations récemment réitérées par l’Union européenne. La mission européenne de suivi électoral, qui a rencontré la presse locale vendredi dernier, a rappelé « les recommandations de la mission d’observation électorale de 2018 et l’importance de leur mise en œuvre, dans les mois qui viennent pour la consolidation du cadre juridique électoral, le succès de la refonte du fichier électoral et la consolidation du processus démocratique ». Néanmoins, cette mission de suivi électoral « regrette l’absence de mise à jour du cadre légal électoral notamment concernant l’autonomisation de la commission électorale, les garanties de la liberté d’expression et de la presse, et le contrôle du financement de la vie politique », souligne-t-elle dans un communiqué. 

Rija R. 

- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici