- Publicité -
samedi 25 juin 2022
DomicilePolitiquePrésidentielle 2023 : L’Afrique du Sud au chevet de la CENI

Présidentielle 2023 : L’Afrique du Sud au chevet de la CENI

Sisa Ngombane et Dama Andrianarisedo Retaf Arsène à Alarobia hier.

« Continuer à appuyer le processus électoral à Madagascar ». Une volonté que Sisa Ngombane, ambassadeur de la République d’Afrique du Sud à Madagascar, a réitérée lors de sa visite au bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à Alarobia hier. Le diplomate sud-africain a été reçu par le président de la Commission, Dama Arsène  Andrianarisedo, assisté par le deuxième rapporteur Tiana Randrianarivonantoanina. 

Dans une conjoncture où la CENI a besoin de la contribution des partenaires techniques et financiers nationaux, mais également internationaux, pour pouvoir procéder à la réalisation des recommandations de la mission d’observation électorale de l’Union européenne. Des recommandations évoquées ce vendredi par la mission de suivi électoral de l’Union européenne qui a insisté sur la réforme du cadre légal électoral et la refonte du fichier électoral. Ce soutien des partenaires serait probablement le bienvenu. D’autant plus que l’Etat a déjà évoqué le manque de moyens pour pouvoir procéder à cette opération dont le budget nécessaire est estimé à  50 milliards d’ariary. De ce fait, le plan de travail pluriannuel de la CENI ainsi que les éventuelles collaborations entre les deux entités ont été ainsi au centre des discussions d’hier entre les responsables de la CENI et la délégation sud-africaine. 

Notons que la Nation arc-en-ciel est l’un des traditionnels partenaires techniques et financiers de Madagascar en matière électorale, et les deux nations ont toujours développé des relations très intimes. En 2018, par exemple, l’Afrique du Sud était l’un des contributeurs des Fonds commun du projet de Soutien au Cycle Electoral de Madagascar (SACEM), pour l’organisation d’élections crédibles, transparentes, pacifiques et inclusives dans le pays. Un accord de financement à hauteur de 6,5 millions de Rands, soit environ 476 000 USD a été alors signé pour la réalisation de cette dernière présidentielle. Il reste à savoir quelles sommes le pays de Cyril Ramaphosa sera prêt à verser pour soutenir la CENI, donc Madagascar, aux prochaines échéances électorales. 

Recueillis par Julien R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici