- Publicité -
dimanche 26 juin 2022
DomicileCultureIls ont fait le buzz… : Oboy en pâture sur « Facebook »

Ils ont fait le buzz… : Oboy en pâture sur « Facebook »

L’artiste malgache, au nom bien malgache, Oboy pour la scène est devenu un buzz obscur chez les Malgaches.

Le passage d’Oboy à Madagascar a suscité l’engouement « facebookien », et le côté obscur des Malgaches a eu tout le loisir de s’épancher sur l’artiste. Le rappeur malgache a subi des attaques personnelles sur son aspect physique. 

« Je suis déçue de voir qu’en réalité, il ne ressemble pas aux photos sur ses albums et compagnies », signale ironiquement une internaute. Des assauts de ce type, les réseaux sociaux en ont enregistré des dizaines.

Une descente en règle, sans savoir qu’Oboy a déjà raflé des trophées majeurs dans le paysage musical français. Si certains ont lâché les fauves sur lui, d’autres se sont mis à le protéger, parfois d’une manière gauche. 

« Voilà pourquoi on nous appelle les mal-gaches », souligne un jeune « facebookien ». Il faut aussi dire que le chanteur possède une aura de « badboy ». Rien qu’à entendre ses textes sur lesquels un estomac bien accroché est utile pour les digérer. 

Les attaques se comptaient par centaines tandis que de l’autre côté, les défenseurs d’Oboy se comptaient aussi par centaines. En grand seigneur, il n’a pour l’instant pas réagi sur son compte « Facebook », même s’il est à parier qu’il aurait eu vent de ces réactions. 

Le risque est de créer le dédain des futurs artistes malgaches en réussite ailleurs envers le public national. Ensuite, leur envergure et leur influence pourraient aussi avoir un impact et freiner d’autres artistes de renom de venir chanter au pays.  Maminirina Rado

Le passage d’Oboy à Madagascar a suscité l’engouement « facebookien », et le côté obscur des Malgaches a eu tout le loisir de s’épancher sur l’artiste. Le rappeur malgache a subi des attaques personnelles sur son aspect physique. 

« Je suis déçue de voir qu’en réalité, il ne ressemble pas aux photos sur ses albums et compagnies », signale ironiquement une internaute. Des assauts de ce type, les réseaux sociaux en ont enregistré des dizaines.

Une descente en règle, sans savoir qu’Oboy a déjà raflé des trophées majeurs dans le paysage musical français. Si certains ont lâché les fauves sur lui, d’autres se sont mis à le protéger, parfois d’une manière gauche. 

« Voilà pourquoi on nous appelle les mal-gaches », souligne un jeune « facebookien ». Il faut aussi dire que le chanteur possède une aura de « badboy ». Rien qu’à entendre ses textes sur lesquels un estomac bien accroché est utile pour les digérer. 

Les attaques se comptaient par centaines tandis que de l’autre côté, les défenseurs d’Oboy se comptaient aussi par centaines. En grand seigneur, il n’a pour l’instant pas réagi sur son compte « Facebook », même s’il est à parier qu’il aurait eu vent de ces réactions. 

Le risque est de créer le dédain des futurs artistes malgaches en réussite ailleurs envers le public national. Ensuite, leur envergure et leur influence pourraient aussi avoir un impact et freiner d’autres artistes de renom de venir chanter au pays. 

Maminirina Rado

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

Symbolique 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici