- Publicité -
dimanche 26 juin 2022
DomicileSociétéSarobidy Randimbijaona : De pensionnaire à gérant du showroom des Orchidées blanches 

Sarobidy Randimbijaona : De pensionnaire à gérant du showroom des Orchidées blanches 

Sarobidy Randimbijaona est actuellement responsable du showroom des Orchidées blanches.

De nombreux élèves en situation de handicap mental prises en charge au centre médico-éducatif les Orchidées blanches sont devenus autonomes. Parmi eux, Sarobidy Randimbijaona qui dispose d’un travail convenable et gère le showroom de ce centre à Androhibe depuis quatre ans 

«  A cœur vaillant rien d’impossible ». C’est ce que l’on peut dire du vécu de Sarobidy Randimbijaona , 24 ans,  responsable du showroom des Orchidées blanches à Androhibe. Il s’est distingué parmi ses camarades ayant bénéficié de l’éducation et de la formation dispensée par ce centre médico-éducatif. Il a réussi à s’intégrer dans le monde du travail. C’est à l’âge de 9 ans que sa mère l’a inscrit auprès de ce centre. « J’ai intégré les Orchidées blanches en 2007. Au début, je me demandais comment je pouvais communiquer avec les autres, me faire de nouveaux amis et m’habituer aux nouveaux éducateurs car j’étais déjà dans une école avant. J’ai senti qu’ils savaient comment m’accueillir et il en était de même pour mes camarades. J’ai participé avec enthousiasme aux activités programmées dans la section éducation générale avant d’intégrer la formation professionnelle », témoigne-t-il. Les activités ne se limitaient pas à l’écriture et au calcul, elles abordaient également les tâches du quotidien. C’est durant ces activités qu’ils sont également formés à s’occuper de la maison et d’autres tâches au quotidien.  «  Il a beaucoup changé. Au quotidien, il est indépendant, il sait maintenant cuisiner par exemple du cake, du riz et des mets. Il fait les courses, je l’envoie payer la facture de la Jirama. Sur le plan social, j’ai également noté une grande évolution : il sait utiliser un smartphone pour aller sur Facebook et envoyer des messages », s’enthousiasme sa mère, Véronique Razanakiniaina. 

Actions. Pour soutenir ses activités, le centre médico-éducatiforganise la traditionnelle « opération brioches et chocolat ». Le coupd’envoi a été donné hier à Androhibe en présence de hautes personnalités. 30 000 brioches et 5 000 barres de chocolats seront mise en vente à 2 500 ariary chacune jusqu’à mercredi. Les particuliers, les ministères, les associations qui souhaitent apporter leurs contributions peuvent ainsi se rendre à leur siège à Androhibe, au Lycée Français Ambatobe ou à la City Ivandry. Les fonds obtenus serviront à compenser les charges de fonctionnement de ce centre. Les responsables mobiliseront également leurs efforts dans la sensibilisation de l’opinion publique sur les droits des personnes en situation de handicap, selon le président de ce centre, Thierry Ramaroson. 

Narindra Rakotobe 

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici