- Publicité -
dimanche 26 juin 2022
DomicileEconomieFonds Mondial : Le général Edelin Calixte Randriamiandrisoa, nommé membre du Comité...

Fonds Mondial : Le général Edelin Calixte Randriamiandrisoa, nommé membre du Comité d’Ethique et de Gouvernance

Le Gal Edelin Calixte Randriamiandrisoa représentant l’Afrique Orientale et Australe lors de la 47e réunion du CA du Fonds Mondial à Genève.

La 47e réunion du Conseil d’administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, s’est tenue récemment à Genève en Suisse.

À cette occasion, le Conseil d’administration du Fonds mondial a discuté de l’évolution du paysage de la santé mondiale, en insistant sur la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie. L’objectif vise à placer l’individu et la communauté au cœur de la lutte contre ces trois épidémies tout en accélérant la transition vers des modèles de prévention, de traitement et de soins intégrés et axés sur la personne à l’horizon 2030, a-t-on communiqué. Il est à rappeler que ce Fonds mondial est une organisation internationale, créée en 2002, en vue de mobiliser et d’investir des financements non remboursables visant à éradiquer les épidémies de paludisme, de la tuberculose et du VIH SIDA tout en améliorant les systèmes de santé de nombreux pays dans le monde.

Fierté pour Madagascar. Toujours dans le cadre de cette réunion, le Conseil d’administration du Fonds mondial a approuvé la nomination de huit personnalités provenant de différents pays qui serviront à titre personnel de membres votants du Comité d’Ethique et de Gouvernance de cette organisation internationale. Parmi lesquelles, on a identifié un homme de sérail avec un modeste parcours professionnel et un brillant cursus académique. Il s’agit d’un ressortissant malgache en l’occurrence le général Edelin Calixte Randriamiandrisoa, qui vient d’être élu à l’unanimité et nommé membre de ce Comité d’éthique et de Gouvernance par le Conseil d’administration du Fonds mondial. Sa nomination constitue ainsi une fierté pour Madagascar tout en faisant remuer les dernières cendres de la conscience professionnelle. Ce brillant homme servira également de modèle pour raffermir le sens du devoir en matière d’éthique et de gouvernance à toute personne détenant un poste à responsabilité. En effet, c’est l’éthique qui incarne la gouvernance. Et « on ne bâtit rien de durable sans de bonnes fondations », dixit Pierre Vernimmen. Il faut savoir que le général Edelin Calixte Randriamiandrisoa est reconnu pour ses expériences avancées en matière de relations avec les Partenaires techniques et financiers ainsi que de bonne gouvernance. Il a ainsi une vision internationale.

Décisions phares. Outre les élections des membres du Comité Stratégique et du Comité d’Ethique et de Gouvernance du Fonds mondial, des décisions phares ont également été approuvées lors de cette 47e réunion du Conseil d’administration. Elles auront une profonde incidence sur le lancement du prochain cycle de subventions dans le cadre de la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie. Il s’agit d’une mise à jour de la politique d’admissibilité, d’une nouvelle méthodologie d’allocation de fonds pour la période 2023-2025 et d’un cadre pour les investissements catalytiques de la période d’allocation 2023-2025. Cette nouvelle méthodologie d’allocation des fonds maximisera l’impact des investissements visant à mettre fin aux trois maladies comme menaces pour la santé publique et à bâtir des systèmes résistants et pérennes pour la santé, d’après toujours les informations publiées par cette organisation internationale. 

Mobilisation de 18 milliards USD. Par ailleurs, il a été discuté à cette occasion l’organisation de la septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial qui sera accueillie dans quelques mois par les États-Unis. Une mobilisation d’au moins 18 milliards USD s’impose afin de sauver 20 millions de vies et de réduire le taux de mortalité du VIH, de la tuberculose et du paludisme de l’ordre de 64%, selon toujours les informations publiées par le Fonds mondial. Le renforcement des systèmes de santé n’est pas en reste dans le but de bâtir un monde plus sain et équitable. « L’année 2022 est un moment charnière dans nos efforts pour remettre la lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme sur la voie du succès et pour bâtir des systèmes résistants et pérennes pour la santé capables de mettre fin à ces trois épidémies. Ce qui permettra également de préparer le monde aux pandémies futures, a affirmé le DDonald Kaberuka, président du Conseil d’administration du Fonds mondial. En outre, « une coopération efficace et l’équité en matière de santé à l’échelle mondiale demeurent des priorités pour le Fonds mondial. Notre succès repose sur l’engagement de tous les intervenants et sur un solide partenariat », a-t-il conclu.

Navalona R.

- Publicité -
- Publicité -
Suivez nous
241,227FansAimer
1,007AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici