- Publicité -
mardi 9 août 2022
DomicileSociétéTaxi-be Ivato-Tana : L’introduction de nouvelles coopératives en gestation

Taxi-be Ivato-Tana : L’introduction de nouvelles coopératives en gestation

L’insuffisance des transports publics pendant les heures de pointe a toujours été pointée du doigt.

La commune d’Ivato a prévu de mettre en place de nouvelles coopératives de transport. Elles vont grossir les rangs de celles qui sont déjà opérationnelles.

Face à la grogne des usagers par rapport à la qualité de service des transports en commun reliant Ivato-Tana, la Commune Ivato a prévu d’introduire de nouvelles coopératives de transport. Aucune date précise n’a été communiquée par rapport à la mise en œuvre de ce projet mais ces nouveaux venus partiront de l’INPF-Ankadindravola-Ambohijanahary-Ambohibao avant de rallier Tana selon l’itinéraire habituel. La négociation avec les transporteurs est déjà en cours. L’introduction de ces nouvelles coopératives  ne signifie aucunement la suppression des celles qui sont déjà opérationnelles, mais elles vont concurrencer les taxis-be qui y travaillent déjà. La mise en place des lignes de transport reliant Tsarasaotra-Talatamaty est également en vue. « Nous en avons ras-le-bol de la gabegie des transporteurs sur cet axe. Nombreux sont ceux qui effectuent des demi-tours surtout lors des heures de pointe », témoigne Larissa Raharitiana, une mère de famille.

Procédures. Les réactions fusent de partout après la diffusion de cette information sur la page Facebook de la commune Ivato. Interrogé à ce sujet, le président adjoint de l’Union des coopératives de transport suburbain (UCTS) , Fenosoa Rakotondrazaka, a indiqué qu’il n’a pas encore reçu les détails concernant la mise en place de nouvelles coopératives de transport. « Nous avons appris cette nouvelle par le biais des réseaux sociaux. Toutes les procédures doivent être, par contre,  respectées avant qu’elles soient opérationnelles. Il faut entre autres savoir si elles répondent aux demandes des usagers » , a-t-il indiqué. Malgré l’engouement des usagers, il a noté que les responsables doivent prendre en compte l’embouteillage dans les environs des 67ha et l’axe reliant Andranomena-Ambohibao. D’après lui, plusieurs véhicules sont coincés dans les embouteillages  engendrant le manque des voitures en service durant les heures de pointe.

Narindra Rakotobe

- Publicité -
Jovena
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici