- Publicité -
samedi 13 août 2022
- Publicité -
MG
DomicileÀ lireAndry Rajoelina :  Offensive économique à Dubaï

Andry Rajoelina :  Offensive économique à Dubaï

Des personnalités dubaïotes ont participé à la rencontre de haut niveau dirigée par le Chef de l’Etat.

Le président Andry Rajoelina lance une véritable offensive économique auprès des investisseurs dubaïotes lors de son séjour dans les Emirats arabes unis. Depuis son arrivée, les rencontres se succèdent mais ne se ressemblent pas. Des dirigeants d’entreprises, venant du monde arabe pour la plupart, avancent des propositions de collaboration sur différents secteurs d’activités. Samedi soir, Andry Rajoelina était l’invité d’honneur du dîner d’affaires qui s’est tenu au Grand Millenium Business Bay Hôtel. Madagascar était à l’honneur. Le président a profité de l’occasion pour exposer les grandes lignes du Plan Émergence Madagascar. 

22 pays. Apparemment, il a réussi à convaincre les investisseurs émiratis. Ces derniers se sont bousculés pour entrer en contact avec le Président et les ministres qui étaient du voyage. On attend désormais la visite de ces investisseurs à Tana pour concrétiser la coopération. Les domaines de l’agriculture et du développement numérique seront mis en avant pour cette visite. En tout cas, Madagascar enclenche la vitesse supérieure dans son passage à la transformation numérique. Le président Andry Rajoelina a rencontré samedi, à l’Hôtel Jumeirah Al Qasr à Dubaï, les responsables de l’Arab Federation of Digital Economy ou Fédération Arabe pour l’Économie Numérique. Cette organisation régionale, créée en 2018 par le Conseil de l’unité économique arabe et la Ligue arabe, est connue mondialement dans le domaine du développement de l’économie numérique. Présente au niveau de 22 pays dans le monde, cette organisation se propose de soutenir la mise en œuvre du Plan Émergence Madagascar, à travers la transformation digitale du pays. 

Transition numérique. « Madagascar est prêt« , a déclaré le président Andry Rajoelina durant la rencontre, pour confirmer que le gouvernement malagasy est déterminé à concrétiser la transformation digitale du pays et à déployer l’e-gouvernance à l’échelle nationale. Le Chef de l’Etat se dit convaincu quant à l’économie numérique qui est incontournable pour développer un pays. Selon ses dires, en ce qui concerne la Grande île, la transition numérique se fera sur 4 axes, à savoir la digitalisation des services publics engendrant notamment les secteurs de l’éducation, la santé et surtout les services fonciers, l’utilisation des nouvelles technologies dans l’agriculture, le développement des infrastructures techniques, et l’inclusion financière qui consiste à digitaliser les échanges et la circulation monétaire. Pour ce dernier point, Madagascar a déjà commencé le processus avec le lancement du projet « e-poketra ». 

Anniversaire. « Nous sommes conscients de l’importance de la transformation numérique pour le développement du pays, c’est pourquoi nous avons décidé par exemple de changer la Paositra Malagasy, qui est une Société d’Etat en une Banque postale« , a expliqué le Chef de l’Etat. Le Docteur Ali M. Al-Khouri, Conseiller au sein de l’Unité économique arabe et non moins Directeur général de la Fédération Arabe pour l’Économie Numérique, effectuera incessamment une visite officielle à Madagascar pour peaufiner les axes de la collaboration. Cet écrivain de renommée mondiale ayant écrit plus de 140 livres, a été classé Personnalité la plus influente dans le monde de l’identité numérique en 2011. Il a offert deux de ses ouvrages au président Andry Rajoelina, en guise de cadeau. Andry Rajoelina fête son 48e anniversaire ce jour. Certainement, il n’aura pas l’occasion de fêter ça comme il se doit car sauf changement de dernière minute, il aura encore des rencontres de haut niveau aux Emirats arabes unis. 

Davis R

- Publicité -
- Publicité -
- Publicité Google Ads -
Suivez nous
299,440FansAimer
1,213AbonnéesSuivre
Articles qui pourraient vous intéresser

4 COMMENTAIRES

  1. Continuez à donner du pouvoir aux arabes raprezy ah. Comme ça le pays basculera facilement vers l’islamisme ainsi qu’à ce qui fait terroriser le monde entier.
    Continuez aussi à leur donner l’or d’y pays et à chasser les pauvres compatriotes qui veulent exploiter leur propre richesse.
    Bravo au plan d’émergence vers la noyade rapide de mon cher pays! Bravo vraiment bravo!

  2. De l’intérêt/passion pour Madagascar

    Le développement de Madagascar tient à peu de chose . En effet, en plus des bénédictions naturelles communes aux autres pays d’Afrique , L’Île Rouge compte des atouts significatifs comme …la chance de ne pas avoir de guerre à ses frontières, mis à part le pillage de ses eaux territoriales ; la maîtrise relative de sa monnaie nationale, l’Ariary ; la possibilité/devoir d’ériger sa langue maternelle en langue nationale et d’enseignement.
    En contrepoids , Madagascar pâtit d’une gouvernance au sein de laquelle incompétence et corruption font la paire pour le malheur de son.peuple .

    Le développement économique , social et humain de Madagascar tient à la qualité de sa gouvernance et de ses élites .

    Voilà pour l’intérêt et la passion .

    Si bien que , lorsqu’on lit que le président , fort du succès tonitruant de la 1ère partie de son quinquennat [évitons de remonter plus vant] , se voit en conquérant économique en Arabie , alors on est saisi d’effroi .
    Après avoir été , comme Haïti , vampirisée par les mêmes, voilà que le président conquérant s’apprête à brader et Madagascar , et les Malgaches …à L’Arabie .
    Comme si La Chine ne suffisait pas à une spoliation assez rapide .
    Et les artifices et éléments de langage pour ce faire se résument aux expressions : « digitalisation- économie numérique – transformation digitale – e/gouvernance » .
    En réalité, ce qui se prépare , c’est la privatisation des biens et services publics nationaux. Comme si les mâchoires de nos crocodiles nationaux n’étaient pas assez puissantes et acharnées…à détruire Madagascar .

  3. Il était là-bas pour quémander des investissements en sachant très bien que s’ils viendront ne sera pas pour  » donner  » mais pour exploiter !!

  4. Le Président Ratsiraka de son temps avait déjà prédit que d’abords pour avancer il fallait avoir son indépendance alimentaire. Le pays est grand, Pourquoi on ‘s’est pas concentré sur ça au lieux de mendier à gauche à droite? Vous êtes content d’allez mendié à Dubaï mais ses mecs là ne pense même pas 60/40 avec des mendiants comme vous, ils sont à 90/10 90% de tout pour eux et 10% pour les mendiants comme cette délégation. Mais les 10% ne vont pas allez loin non plus, quand les ravatomanga et autre auront prélevés leurs dû, il restera 0.001% pour le pays. avec les européens ils sont à 51/49

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici